intel easic iot

Intel acquiert eASIC pour prendre le contrôle du marché FPGA

Jeudi 12 juillet 2018, Intel a annoncé l’acquisition d’eASIC, une société spécialisée dans les puces reprogrammables (FPGA). Son objectif ? Gagner des parts sur ce marché lié à l’avenir de la 5G et de l’IoT.

Intel n’a pas dit son dernier mot dans l’IoT. Malgré des déboires dans ce domaine, la firme californienne a annoncé jeudi 12 juillet qu’elle allait acquérir eASIC, un concepteur fabless de puces reprogrammables (FPGA) basé à Santa Clara depuis 1999. Le montant de ce rachat n’a pas été rendu public. Jusqu’alors, eASIC avait levé 139 millions de dollars en 9 tours de table.

Intel souhaite accélérer le développement des technologies avec eASIC

Ces puces FPGA peuvent être utilisées dans plusieurs domaines : le réseau, le cloud, le machine learning, la computer vision et l’IoT Industriel. En achetant eASIC, Intel souhaite avant tout accélérer le déploiement de ces technologies tout en améliorant les performances, la consommation énergétique, la durée de vie des produits à des coûts réduits.


Découvrez notre lead marketplace I.T


Intel s’intéresse particulièrement aux marchés de la 4G, la 5G et des réseaux IoT. Ce sont deux secteurs sur lesquels la firme compte pour opérer sa transformation. Pour cela, eASIC et ses vont rejoindre la division “Programmable Solutions”. Pour rappel, cette division est née après le rachat d’Altera, un autre spécialiste du FPGA, pour 16,7 milliards de dollars en 2015.

Prendre le contrôle du marché FPGA

C’est d’ailleurs cette même année qu’Intel a commencé sa collaboration avec eASIC. Ce dernier lui proposait ses propres versions de circuits intégrés spécialisés (ASIC) pour les processeurs Xeon. La société de Santa Clara s’est notamment développé des ASIC structurés basés sur une technologie intermédiaire entre l’ASIC et le FPGA. Ils offrent des performances légèrement supérieures aux standards ASIC, mais un temps de développement plus rapide que l’autre technologie.

Le fondeur californien prévoit de fournir un processus de conversion automatisé des FPGA de tout type aux ASIC structurés.

A plus long terme, Intel voudrait proposer une nouvelle classe de puces programmables exploitant la technologie EMIB (Embedded Multi-Die Interconnect Bridge), combinant des FPGA de la firme avec des ASIC structurés dans un système intégré. La firme prévoit de clore cette opération financière au troisième trimestre 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *