Le vote en ligne, les plateformes s’en mêlent

Comment rendre le vote tendance ? Les politiques se questionnent et peinent à trouver une réponse…excepté peut-être celle du vote en ligne. Alors que les piliers de la Vème République s’effondrent un à un, la démocratie participative, elle, rassemble de plus en plus. 

Dans un sondage émis par Harris Interactive en octobre 2015, 56% des français interrogés déclaraient une préférence pour le vote en ligne. Côté abstentionnistes, 58% sont prêts à voter dans ces conditions, et 79% chez les 18-25 ans. Il est vrai que rester confortablement assis dans son siège est plus agréable. Mais est-ce seulement une histoire de flemmardise ?

La démocratie participative en ligne, la démocratie du futur

Les élections régionales de 2015 ont bien démontré les insuffisances de la démocratie représentative avec un taux d’abstention de 50,1%. Face à l’ombre grandissante de l’abstentionnisme, les principes de la démocratie participatives offrent une nouvelle alternative. C’est pourquoi depuis 5 ans l’e-élection ou vote électronique fait son entrée de vampe dans le monde politique. Avec pour mots d’ordre : consultation, concertation et coélaboration. Une façon efficace de responsabiliser et de mettre en confiance le citoyen.


Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud


De nombreuses start-up se sont développées dans ce domaine :

  • Questionnezvoselus.org permet aux citoyens de 39 villes de plus de 100 000 habitants de questionner directement en ligne leurs dirigeants. De quoi garantir plus de transparence et d’autonomie.

vote en ligne

  • Voxe.org propose une comparaison neutre et indépendante des programmes politiques. Devant tant d’objectivité et d’efficacité dans l’évaluation des différents candidats, on comprend que la plateforme ait enregistré un million de connexions lors des élections présidentielles de 2012.

Le vote en ligne

  • ClicknSign est la première plateforme de démocratie participative européenne. Cette start-up renforce l’Initiative Citoyenne Européenne (ICE) par deux biais : offrir la possibilité aux citoyens de proposer des lois et faire campagne pour réunir 1 million de signatures.
  • Democratieouverte.org propose d’interpeller les élus afin que ces derniers fassent preuve de transparence sur leurs pratiques

democratieouverteorg

  • Puzzled by Policy (PBP) est une plateforme irlandaise aidant à améliorer le débat public autour des questions européennes. Avec son outil « Policy Profiler », il expose l’ensemble de l’opinion publique sur diverses thématiques européennes et indique au citoyen, qui répond au sondage, où son point de vue se situe sur le graphique.

puzzledbypolicy

  • Citizinvestor.com permet aux citoyens américains d’investir dans les infrastructures publiques.

citizinvestor

Le vote en ligne : un vote sécurisé ?

Bien que le vote en ligne fasse rêver, il est important d’explorer toutes ses facettes si l’on ne veut pas encore tomber dans les affres de la déception face au politique. Mais tout d’abord, comment se définit le vote en ligne ?

Le citoyen possède une clé cryptographique, divisée en deux parties : une partie publique qui l’identifie comme inscrit sur une liste électorale et une partie privée qui lui permet de voter de manière sécurisée par le biais d’un mot de passe. Pour effectuer ce vote, le votant effectue une sorte de « transaction », enregistrée dans le blockchain. C’est à dire ? Une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée et fonctionnant sans organe central de contrôle.

Les avantages

  • Parfait pour l’anonymat : il est  effectivement impossible de corréler un bulletin et l’électeur correspondant, notamment si le bulletin envoyé est chiffré, comme le recommande la CNIL : « Le bulletin de vote doit être chiffré par un algorithme public réputé « fort » dès son émission sur le poste de l’électeur et être stocké dans l’urne, en vue du dépouillement, sans avoir été déchiffré à aucun moment, même de manière transitoire. »
  • Simplification du processus électoral
  • Décentralisation du vote = plus d’accessibilité aux électeurs
  • Gain de temps avec la suppression des files d’attente ou l’usage des transports jusqu’au bureau de vote
  • Attirance d’un électorat jeune en lien avec les nouvelles technologies
  • Des résultats électoraux plus rapides et plus fiables que les machines de dépouillement
  • Baisse des coûts

Les inconvénients

  • Sécurité potentiellement atteinte par des virus informatiques ou des piratages
  • Confidentialité du vote en danger si l’ordinateur personnel est non protégé
  • Problèmes d’accès avec pour conséquences l’inégalité face au vote entre ceux qui ont internet chez eux et ceux qui ne l’ont pas
  • Fraude si l’avis de convocation de l’électeur et son mot de passe sont interceptés et coercition
  • Manque d’éducation électorale à défaut d’une bonne stratégie de communication sur ce qu’est le vote en ligne
  • Possibilité de privatisation si les administrateurs électoraux cèdent le capital à une firme

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *