Accueil > Business > Industrie 4.0 > Le protocole sans fil de Thread s’impose
maison-connectée thread group IoT

Le protocole sans fil de Thread s’impose

The Thread Group vient de publier le cahier des charges pour un réseau maillé de faible puissance. De nombreuses entreprises se sont associées au projet. La première étape d’une normalisation de l’Iot voit donc le jour.

De grandes entreprises associées au projet

The Thread Group a publié un cahier des charges pour les réseaux maillés de faible puissance mardi, et deux entreprises, qui ont contribué à développer la spécification, ont déjà annoncé lancer des composants basés sur celle-ci. Les entreprises développant des dispositifs IoT pour la maison peuvent dès à présent commencer à travailler avec ces plateformes. Les dispositifs certifiés par Thread devraient être mis en vente dès la fin de l’année.

Thread sera un moyen de connecter, entre eux et à Internet, les objets connectés de la Smart-Home. Avec le soutien de Google Nest division, ARM Holdings, Samsung et Qualcomm, le protocole semble prêt pour une adoption à grande échelle. Au moins deux des membres fondateurs de Thread Group, Freescale Semiconductor et Silicon Labs, disent avoir des produits compatibles Thread qui sont déjà prêts et commercialisables.

Les appareils ménagers connectés connaissent une croissance exponentielle, selon un rapport d’IHS. Il prédit que le marché des machines à laver, des sèche-linge, des réfrigérateurs et des climatiseurs va croître pour passer d’un million d’unités, en 2014, à plus de 223 millions par an, d’ici à 2020. « Si vous incluez des appareils plus petits, comme les brosses à dents et les aspirateurs, il y aura 700 millions de produits vendus cette année », dit IHS.

De nombreuses interfaces compatibles

« Comme les entreprises se rassemblent autour d’une poignée de technologies IoT, l’interopérabilité contribuera à favoriser l’adoption chez les consommateurs », a déclaré IHS. Il a cité, notamment, la coopération entre Thread Group et l’Alliance ZigBee comme un exemple de cette consolidation. Les deux groupes envisagent de faire de ZigBee Cluster Library (ZCL) l’interface au-dessus du réseau Thread.

Thread gère uniquement les fonctions de réseau d’un dispositif, de sorte que les fabricants d’appareils peuvent mettre ZCL ou d’autres applications au-dessus. AllJoyn, de l’Alliance AllSeen, sera probablement l’une de ces couches, car AllJoyn est développé par Qualcomm qui est maintenant dans le conseil d’administration de Thread Group. Mais la plateforme rivale, IoTivity, pourrait également être intégrée, indique le groupe.

Des produits déjà lancés

Freescale et Silicon Labs affirment qu’ils ont été approchés par des dizaines d’entreprises intéressées par l’utilisation du matériel et des logiciels qu’ils ont préparés pour les produits Thread. Ces clients fabriqueraient des thermostats, des serrures, des systèmes lumineux, des détecteurs de mouvements et des capteurs de portes et de fenêtres. Dans un communiqué de presse de Silicon Labs, le fabricant de serrures, Kwikset, et le fournisseur de contrôle d’accès, Tyco Security, ont dévoilé qu’ils travaillaient avec la société sur des produits à base du protocole Thread.

Le protocole Thread formera des réseaux maillés entre dispositifs, permettant des transmissions pour trouver de nouvelles routes d’accès si un nœud du réseau est indisponible. Il utilise IPv6 (Internet Protocol version 6), de sorte que chaque dispositif peut avoir sa propre adresse IP pour communiquer à la fois avec les appareils à proximité et avec Internet. Ces caractéristiques le distinguent des autres protocoles de faible puissance sans fil comme ZigBee et Bluetooth Low Energy, qui sont utilisés dans les Smart-Home. Freescale et Silicon Labs font également des produits avec ces technologies.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend