Accueil > Business > Industrie 4.0 > PTC : L’IoT augmente ses bénéfices, mais l’éditeur peine à recruter
PTC Liveworx solutions

PTC : L’IoT augmente ses bénéfices, mais l’éditeur peine à recruter

PTC a annoncé le 24 avril ses résultats financiers pour le deuxième trimestre 2019. Selon le groupe américain, sa difficulté à recruter des commerciaux nuit à ses activités pour l’année en cours.

L’éditeur de logiciels, propriétaire de la plateforme IoT ThingWorx, a annoncé hier ses résultats financiers. Lors du deuxième trimestre 2019, PTC a réalisé un chiffre d’affaires de 290 millions de dollars sous la norme ASC 606 (adoptée en octobre 2018) et de 315 millions sous la norme ASC 605. Cela représente une augmentation de 2,8 % par rapport à la même période l’année dernière.

Un résultat plutôt bon, en tout cas au-dessus des prévisions de Wall Street qui attendait 3,2 millions de dollars de moins et 24 cents par action, contre 28 cents au final. Dans le détail, la partie logicielle génère 277 millions de dollars, soit une augmentation de 6 % par rapport au Q2 2018. PTC est majoritairement porté par un revenu récurrent qui est de 266 millions de dollars dans cette division.

L’IoT, vecteur de croissance pour PTC…

L’activité IoT connaît elle une forte popularité. Au deuxième trimestre 2019, elle réalise 27 % de croissance par rapport à la même période l’année dernière. Cela représente un chiffre d’affaires de 37 millions de dollars, porté par l’augmentation de 48 % de la part des souscriptions au lieu de 30 à 40 % chez les concurrents. D’ailleurs, les réservations de licences et d’abonnements IoT ont dépassé celle du CAD et du PLM, deux activités traditionnelles de PTC. Rappelons que cette division inclut Vuforia AR, la solution de développement de réalité augmentée la plus populaire du marché. Au total, elles ont atteint 112 millions de dollars sur la période observée.

… Et de frustrations à cause du manque de commerciaux

,Et c’est justement le problème. Selon CRN, PTC rencontre des difficultés à embaucher des commerciaux pour assurer la finalisation des ventes. Pour les analystes, il s’agit d’un frein pour la suite des opérations en 2019. Elle a dû réduire ses prévisions de réservations de 15 millions de dollars, dont pas moins de 7 millions de dollars dans la division IoT. L’entreprise basée en périphérie de Boston n’arriverait pas à suivre la forte croissance que le marché connaît.

En bourse, cela se traduit par une chute de 8 % du cours à la clôture après l’annonce des résultats. Il faut dire que les charges atteignent 233 millions de dollars en vertu de la nouvelle norme, 239 millions de dollars selon l’ancienne, contre 202 millions l’année dernière. C’est sûrement cette augmentation des dépenses qui a déçu les actionnaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend