in

QODA Nvidia : une plateforme de calcul hybride quantique-classique pour le HPC et l’IA

QODA NVIDIA

NVIDIA vient d’annoncer le lancement de sa plateforme de calcul hybride quantique-classique ouvert et unifié. Baptisée QODA Nvidia, cette architecture a pour principal objectif d’accélérer les innovations scientifiques. Ceci, dans le domaine de la recherche et le développement quantiques. Et notamment dans le secteur de l’IA et le HPC. Elle permettra également de rendre l’informatique quantique bien plus accessible. 

Tim Costa, directeur des produits HPC et Quantum Computing chez NVIDIA estime que les percées scientifiques peuvent se produire plus rapidement avec des solutions hybrides qui comble le fossé entre  les applications quantiques et les systèmes classiques que nous avons l’habitude de gérer au quotidien.

Dans les faits, QODA Nvidia vise à démocratiser l’informatique quantique (QC) en offrant aux développeurs un modèle de programmation accessible, performant et productif. Ainsi, cette nouvelle plateforme va donner aux  experts du domaine HPC et IA la possibilité de d’offrir à leurs applications existantes tous les atouts du QC. Notamment en ce qui concerne les techniques d’optimisation de la charge de travail.

D’un côté, QODA NVIDIA  va non seulement permettre de supprimer les zéros et les uns du bit classique. Et ensuiet, les remplacer par des qubits. Ce qui va accélérer la résolution des problèmes complexes. Mais, en agissant comme un pont logiciel, cette plateforme donne la possibilité aux développeurs de choisir d’exécuter leurs tâches quantiques dans des processeurs quantiques, dans les futures machines quantiques simulées ou sur des GPU.

D’un autre côté, les utilisateurs des GPU NVIDIA  et des logiciels NVIDIA cuQuantum pourront créer des applications quantiques complètes. Ces dernières seront simulées sur des supercalculateurs accélérés par GPU.

QODA Nvidia : une solide écosystème à l’appui

A l’occasion de la  conférence Q2B qui s’est tenu à Tokyo, NVIDIA avait annoncé la collaboration QODA  Nvidia avec de nombreux fournisseurs de matériels et locigiels quantiques. Parmi lesquels IQM Quantum Computers, Pasqal, Quantinuum, Brillance quantique et Xanadu. Mais aussi  QC Ware et Zapata. Ainsi que le centre de recherche Jülich, le Laboratoire national Lawrence Berkeley ainsi que le Laboratoire national d’Oak Ridge.

Ces partenariats stratégiques vont permettre d’optimiser les capacités hybrides quantiques-classiques de QODA  Nvidia. Le but étant de permettre aux développeurs HPC d’accélérer leurs applications existantes. Ceci, en mettant à leur disposition un moyen efficace de programmer des ressources quantiques et classiques dans un environnement consolidé.

Pour Yudong Cao, directeur de la technologie chez Zapata, QODA Nvidia va permettre aux applications à court terme dans les domaines de la chimie, de la découverte de médicaments, de la science des matériaux, etc. de s’intégrer de manière transparente au QC. Ce qui ouvre la voie à de nouvelles découvertes. Et cela, fur et à mesure que de nouvelles pratiques voient le jour.

De son côté Quantinuum pourra offrir aux utilisateurs des processeurs quantiques de la série H de Quantinuum la possibilité de programmer et développer les nouvelles générations d’applications hybrides quantiques-classiques avec QODA Nvidia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.