panneau solaire dans les champs

Le réseau européen de Vodafone passe au vert, à 100 %

Vodafone annonce que son réseau européen sera alimenté à 100% par l’électricité renouvelable au plus tard en juillet 2021. L’entreprise utilisera uniquement de l’énergie éolienne, solaire ou hydraulique pour créer un réseau Gigabit vert pour les clients de ses 11 marchés.

Elle s’engage également à aider ses clients professionnels à réduire leurs propres émissions de carbone d’un total cumulatif de 350 millions de tonnes dans le monde sur 10 ans, entre 2020 et 2030. Cela équivaut aux émissions de carbone annuelles totales du Royaume-Uni pour 2019. Un objectif ambitieux.

Réduire de moitié son impact environnemental d’ici 2025

À travers son objectif, Vodafone souhaite améliorer la vie d’un milliard de personnes tout en réduisant de moitié son impact environnemental d’ici 2025. L’entreprise s’engage à acheter toute l’électricité provenant de sources renouvelables, puis à réutiliser, revendre ou recycler à 100% des déchets de son réseau. Vodafone est en transition vers une économie plus circulaire. La société a élaboré ses objectifs avec le soutien d’experts mondiaux en carbone et en durabilité, ceux de chez Carbon Trust.


Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud


Le plan des réseaux verts accéléré en Europe

Avec les objectifs du Green Gigabit Net, Vodafone prolonge de trois ans ses engagements de fournir une électricité 100% renouvelable pour ses réseaux fixes et mobiles d’ici 2025. Environ quatre cinquièmes de l’énergie utilisée par les réseaux de Vodafone proviendront de sources renouvelables. Le cinquième restant sera couvert par des certificats d’énergie renouvelable crédibles. Dans la mesure du possible, Vodafone investira également dans l’autoproduction sur site. Green Gigabit Net sera activé sur tous les marchés de Vodafone en Europe.

Comment les opérateurs télécom luttent contre le changement climatique

Vodafone n’est pas le seul opérateur télécom engagé dans la lutte contre le changement climatique. Une large partie des opérateurs télécom européens contribuent désormais à cette bataille en renforçant leurs stratégies RSE en suivant les Objectifs du Développement Durable définis par l’ONU.

Tout comme Vodafone, d’autres opérateurs achètent voire produisent leurs énergies renouvelables. C’est le cas de Telstra en Australie par le biais de fermes solaires, ou de l’Américain AT&T avec ses champs d’éoliennes.De son côté, l’Allemand Deutsche Telekom est devenu opérateur d’infrastructure de bornes de rechargement électrique reposant sur son infrastructure télécom.

Ils prennent également des initiatives plus poussées. Ainsi, le Suédois Tele2 a fait le choix d’éteindre les amplificateurs des stations de base 4G non utilisées.

Au delà de ces prises de mesure internes, les opérateurs cherchent à inciter les consommateurs à la transition écologique. Ceci passe notamment par l’invitation au recyclage des smartphones, avec à la clé des récompenses telles que des cadeaux ou des bons d’achat. Aux Pays-Bas, T-Mobile propose des mensualités moins élevées à condition que le client s’engage à restituer son mobile en fin de contrat pour qu’il soit recyclé.

En plus de simplifier la procédure de recyclage au maximum, les opérateurs encouragent le consommateur à acheter un smartphone d’occasion reconditionné plutôt qu’un appareil flambant neuf. L’accent est mis sur la réparabilité, avec des espaces dédiés comme ceux de Swisscom ou via la commercialisation de Fairphones.

Gérer plus efficacement la consommation d’énergie des clients et réduire leurs émissions

La technologie et les services de Vodafone, y compris sa principale plateforme IoT mondiale, aident déjà les clients professionnels à gérer leur consommation d’énergie plus efficacement et à réduire leurs émissions. Au cours de l’exercice 2019-2020, les clients de Vodafone Business dans le monde ont pu économiser 6,9 millions de tonnes de CO2, soit près de quatre fois les émissions générées par les propres opérations de Vodafone. Le nouvel objectif global d’activation cumulatif de Vodafone sera largement réalisé via les services IoT de l’entreprise. D’autres économies devraient être réalisées grâce aux services de santé, à l’hébergement cloud et au travail à domicile.

Les applications IoT qui aident les clients à réduire les émissions

Les applications IoT qui aident les clients à réduire les émissions comprennent :

  • Des compteurs d’énergie intelligents. Avec de plus de 12 millions de connexions de compteurs intelligents utilisant sa technologie IoT déployés dans le monde, Vodafone a réduit l’émission de CO2 d’environ 1,6 million de tonnes.
  • Les villes intelligentes pour améliorer l’efficacité des services à forte intensité énergétique.
  • La logistique intelligente et les technologies IoT intégrées dans les véhicules pour réduire la consommation de carburant jusqu’à 30% et l’émission de CO2 à hauteur de 4,8 millions de tonnes.

Vodafone continue par ailleurs à stimuler l’efficacité énergétique sur ses sites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *