Accueil > Business > Agriculture > Résultats financiers de Parrot : bonne année 2015, mauvaise journée
parrot resultats financiers eau

Résultats financiers de Parrot : bonne année 2015, mauvaise journée

Parrot publie ce lundi ses résultats financiers pour le quatrième trimestre et l’ensemble de l’année 2015. Une mauvaise fin d’année punie directement en bourse.  

Parrot présente dans un communiqué publié ce lundi ses résultats financiers pour l’année 2015. L’entreprise française se porte correctement, portée par le marché du drone.

Parrot affiche un chiffre d’affaires de 326,3 millions d’euros. Il va maintenant falloir confirmer cette tendance cette année.

Sur l’année écoulée, les responsables notent une croissance annuelle de 34 %. Le secteur du drone a augmenté à lui seul de 121 %,  preuve que le renouvellement de la gamme minidrones a séduit le grand public. Cela représente tout de même un chiffre d’affaires de 155,2 millions d’euros, 183,4 millions d’euros en comptant le secteur professionnel.

La seconde force de frappe de Parrot, c’est l’automobile. Ses systèmes d’infotainment et ses kits mains libres lui ont rapporté 125 millions d’euros. Ses clients majeurs, des grands comptes issus de l’industrie automobile.

Dans sa gamme Objet connecté, les ventes des casques audio de la gamme Zik représentent un chiffre d’affaires de 14 millions d’euros, tandis que ses autre produits du genre ne rapportent qu’un million d’euros.

Des résultats financiers positifs sur l’année écoulée marqués par une baisse au dernier trimestre par rapport à la même période en 2014. Parrot indique un résultat opérationnel courant de 3,3 millions contre 4,5 millions d’euros l’année dernière pour le quatrième trimestre 2014.

Une stratégie qui doit faire ses preuves

parrot resultats financiers tableau

Un mauvais résultat à l’effet immédiat puisque le titre en bourse chute ce lundi à l’ouverture de 8 %, un peu plus de 6 % en temps réel à l’heure d’écriture cet article.

Pourtant, Parrot n’a pas à rougir par rapport au bilan négatif de l’année 2014. D’autant plus que les  dirigeants prévoient une forte progression en ce début d’année 2016, en mettant en avant le drone, notamment avec le module professionnel Sequoia. L’objectif consiste à prendre une position de « leadership mondial » comme l’indique le communiqué.

Pour sa filiale Automotive, le but est de maintenir la voilure afin d’attaquer au mieux 2017. Pour cela, la mise en production de trois nouveaux contrats.

Sa trésorerie nette de 331,8 millions d’euros au 31 décembre 2015 lui permettra d’investir massivement dans ses deux secteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *