Accueil > Ecosystème IoT > Levée de fonds > Rubix lève 2 millions d’€ pour détecter les nuisances au travail
rubix leve fonds

Rubix lève 2 millions d’€ pour détecter les nuisances au travail

Rubix, une startup toulousaine spécialisée dans la conception d’objets connectés pour le suivi des nuisances, vient de lever deux millions d’euros auprès de plusieurs investisseurs institutionnels. Cette première opération permettra d’accélérer la commercialisation de son boîtier connecté Rubix Pod.

Le 29 mai 2018, Rubix Senses & Instrumentation annonçait dans les colonnes des Echos une première levée de deux millions d’euros auprès d’investisseurs institutionnels. Evolem Start, un accélérateur situé à Lyon et CPG, une société aixoise détentrice d’un fonds d’actions européennes, sont les principaux investisseurs de ce premier tour de table. Des business angels et BPI France les accompagnent dans cette aventure financière. Question : qu’est-ce qui a séduit les investisseurs ?

Rubix, un spécialiste de la détection de nuisances

Les environnements urbains présentent de nombreux risques pour la santé. Mais avant de mettre en danger notre santé, les bruits, les odeurs, particules, lumières, etc. peuvent être de véritables nuisances pour les habitants. Tout comme Aryballes Technologies, la startup toulousaine Rubix se propose de mieux détecter ces nuisances, d’y apposer des données chiffrées fiables. Contrairement à la première entreprise citée, la startup fondée en 2016 ne mesure pas seulement les odeurs de gaz ou autre, elle veille également à analyser les vibrations, les particules dans l’air, les bruits, la lumière et l’hygrométrie.

La société a rassemblé l’ensemble de ces fonctionnalités dans un boîtier connecté nommé Rubix Pod. Réservé aux environnements de travail et aux lieux publics fermés, ce dernier utilise des capteurs capables de mesurer les différents éléments cités ci-dessus. Il les analyser plus précisément en communiquant par le biais du réseau LoRa, du Wifi ou de la 3G avec un Cloud sur lequel des algorithmes de machine learning identifient finement les nuisances.

Une technologie qui séduit à l’international

Les différentes solutions séduisent à l’international. Selon Les Échos, le port de Riga en Lettonie utilise cette technologie pour identifier les odeurs et les origines des pétroles. La ville de Bangkok s’est équipée afin de détecter les pollutions issues de la cokerie et de la pétrochimie. De son côté, Los Angeles est intéressé pour détecter les tirs. L’algorithme de Rubix repère 67 armes à feu différentes.

Rubix Sense & Instrumentation revendique 70 clients dans le monde. En 2017, la moitié de son chiffre d’affaires a été réalisée à l’international. C’est pour cette raison que la startup lève des fonds. Avec les deux millions d’euros qui lui sont alloués, elle compte bien agrandir son équipe de 10 à 20 salariés, poursuivre la recherche et le développement et attirer plus de clients à l’international autour de son offre Pod.

Sources & crédits Source : Les Echos - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend