Accueil > Ecosystème IoT > Evénement > SIdO 2018 : les enseignements d’un écosystème IoT en pleine maturation
showroom cite internationale de lyon sido 2018

SIdO 2018 : les enseignements d’un écosystème IoT en pleine maturation

Le SIdO 2018 s’est terminé le 5 avril après deux journées rythmées en débats, lancements de solutions connectées et en rencontres professionnelles. Une quatrième édition qui atteste du dynamisme et de la maturité du secteur B2B.

Les éditions du SIdO, le Showroom de l’Intelligence des Objets, se multiplient et ne se ressemblent pas. Le 5 avril s’est terminée la quatrième édition de l’évènement fédérateur de l’écosystème IoT français et européen. Les chiffres de cette édition confirment le leadership et la vocation du SIdO. 250 intervenants, 350 exposants, 55 conférences et ce ne sont pas moins de 6900 professionnels qui ont parcouru les allées du salon, suivi les conférences et visité l’IoT Valley. Un Showroom qui a également été autant le reflet d’une compétitivité des acteurs basée sur l’Innovation qu’un facilitateur de rencontres pour les acteurs d’un secteur économique qui a le regard tourné vers le futur.

Nous sommes agréablement surprises de l’affluence malgré la grève des transports. Cela prouve que le SIdO mobilise la majorité des acteurs du secteur. De même, tous les exposants ont répondu présent”, explique Stéphanie Gibert, co-fondatrice de Cobees, l’entreprise qui organise l’évènement. Les conférences ont toutes pu se tenir grâce à la société Awabot. Les speakers n’ayant pas pu faire le déplacement montaient sur scène par le biais des robots de téléprésence de l’entreprise basée à Lyon.

Un changement de paradigme en cours

sido 2018 conference

Le SIdO était l’occasion de se rendre compte d’un changement de paradigme important pour toute la filière. “Nous constatons une maturation”, explique Christophe Borde, Head of Marketing for IoT chez IBM. “Les acteurs du marché ne cherchent plus dans tous les sens. On commence à atteindre une maturité avec des solutions, des écosystèmes qui se créent, de réels projets IoT existants”, ajoute-t-il. Les exposants ont bien compris ce phénomène. Eux-mêmes pivotent et s’attaquent à de nouveaux marchés.

Maintenant que l’Internet des Objets n’est plus perçu comme une collection de gadgets par les professionnels, il s’agit de présenter des solutions fiables adoptables rapidement. En ce sens, Orange Business Services a profité du SIdO pour présenter Datavenue Market, une marketplace Web dédiée à l’IoT. Il s’agit de faciliter la visibilité des capteurs IoT des distributeurs, de les associer à des offres de connectivité (notamment sur le réseau IoT LoRa) et de visualiser les données recueillies sur la plateforme IoT Live Objects.

Au lieu de cibler une large clientèle BtoC, certaines startups privilégient de plus en plus les approches BtoBtoC. L’intermédiaire professionnel permet d’avoir quelques interlocuteurs et non plus des milliers.

Dans un autre cas de figure, l’interlocuteur professionnel facilite l’accès à une clientèle de niche. C’est la stratégie choisie par E-Vone, une startup spin off de Parade, le leader français de la chaussure de sécurité. Depuis près de deux ans, la maison mère développe des chaussures connectées dédiées aux professionnels embarquant un système d’alerte en cas de chute. Anne Bluteau, Directrice Marketing d’E-Vone, explique que la spin off lancée en février 2017 du groupe français a repris à son compte cette technologie afin d’adresser un autre marché : la silver économie. “La technologie de géobalisage de Parade adresse parfaitement les problématiques des seniors. C’était une évidence de commercialiser un produit similaire adapté à une population âgé”, explique la directrice marketing.

E-Vone a également choisi d’innover en termes de modèle économique. Les paires seront commercialisées en leasing à partir du mois de septembre prochain. Les consommateurs seront facturés 35 euros par mois afin de profiter de ce service. La responsable marketing déclare : “E-Vone s’occupe du bon fonctionnement de la plateforme d’alerte et du renouvellement des paires auprès des porteurs”. Afin de cibler au mieux la clientèle, E-Vone se doit de séduire les bons distributeurs qui seront des “prescripteurs” du produit. Elle est déjà en discussion avec des vendeurs de chaussures, d’équipements médicaux et des mutuelles. E-Vone compte attirer 3000 contractants chaque année avant d’atteindre la rentabilité en 2020.

Présentant sa solution au SIdO, E-Vone met donc au point des chaussures connectées et personnalisables pour seniors. Celle-ci détecte les possibles chutes des porteurs et envoie des messages d’alerte en conséquence. Ces messages sont stockés au sein d’une plateforme Cloud sécurisée, puis envoyés à une personne responsable. Ce dernier valide l’alerte et peut décider de faire intervenir les secours ou informer un proche qui ira à l’aide du senior. Le porteur des chaussures connectées reçoit une confirmation de sa prise en charge par le biais de vibrations. “Nous avons fait le choix de rendre transparentes les technologies IoT embarquées”, précise Anne Bluteau. Pourtant, le système comprend les connectivités LoRa et Sigfox de manière à ce que les chaussures puissent alerter d’un problème par SMS dans 150 pays. De même, elles intègrent un accéléromètre et un gyroscope couplés à un algorithme de détection de chute. Selon la directrice marketing, ce dernier est capable de détecter 80 % des chutes, contre 30% pour un collier connecté, l’objet utilisé jusqu’alors à cet effet. Il ne s’agit plus seulement de connecter les objets, mais de les rendre intelligents.

IA et IoT : un des couples stars du SIdO 2018

sido 2018 panache

De son côté, IBM, partenaire du SIdO pour la deuxième année consécutive, présentait Watson Assistant, une version conversationnelle de son IA appliquée au monde l’IoT. L’agent conversationnel dévoilé lors de l’événement Think d’IBM se déroulant à Las Vegas sera prochainement utilisé par des chaînes hôtelières et les fabricants de voitures autonomes. D’un point de vue industriel Big Blue, venu avec des partenaires et des startups, présentait IBM Quality Inspection, un ensemble d’outils basés sur des services de Watson. Cette solution utilisant la computer vision est capable de reconnaître la qualité des pièces sur une chaîne de fabrication. Des services de l’IA de la firme sont également utilisés pour effectuer de l’inspection acoustique. Il s’agit de détecter des problèmes à partir de bruit anormaux. Christophe Borde, Head of Marketing For IoT chez IBM explique lui que “le point fondamental” du couple IA et IoT réside dans les cas d’usage. “Comme Nicolas Sekkaki (PDG IBM France) l’expliquait lors de la plénière “Demain l’IoT”, ce qui importe c’est ce que l’on va faire de l’association IA et IoT, c’est véritablement là qu’il faut s’illustrer auprès des clients”, assure Christophe Borde.

Bien conscientes de cette problématique de démonstrations des cas d’applications, les organisatrices du SIdO avaient mis en place cette année trois démos zones sectorielles : Industrie, Santé et Smart City. Les solutions dédiées à l’industrie, au manufacturing, au transport, à la logistique, à la santé, au bien-être, au Lifestyle, à la smart city, au smart building et aux énergies étaient présentées lors de sessions de 15 minutes. “Nous voulions faciliter les témoignages d’entreprises et de startups qui peuvent plus facilement évoquer leurs retours d’expériences maintenant que les solutions IoT arrivent à maturité”, affirme Stéphanie Gibert. “C’est aussi un moyen de satisfaire les visiteurs professionnels issu de PME, d’ETI venus en groupe pour découvrir les offres IoT répondant à leurs besoins”.

Le SIdO 2018 était également l’occasion de faire le point sur le marché de l’IoT, de se pencher sur son avenir. L’offre de conférences a retenu l’attention de Christophe Borde :

Ce qu’IBM apprécie en tant que partenaire des conférences, c’est l’approche des organisatrices. Leur volonté de rassembler des conférences qui évoquent les grandes tendances technologiques comme l’IA, la Blockchain, le Big Data en lien avec l’IoT et les conférences dédiées aux verticaux comme l’Industrie 4.0, le transport ou la supply chain permet d’avoir une vision complète du marché. Cela en fait le premier salon sur le sujet en France.

 

Pour la prochaine édition du SIdO, rendez-vous le 10 et 11 avril 2019.

Article proposé par Cobees.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend