in ,

Sigfox South Africa lance officiellement ses opérations

Sigfox South Africa

Sigfox South Africa a officiellement lancé le coup d’envoi de ses opérations en se basant sur les actifs du réseau IoT de SqwidNet. Son objectif ? Stimuler l’innovation et favoriser la croissance économique inclusive. Et cela tout en multipliant les opportunités d’emploi. 

Confronté à de nombreuses pertes de revenus ainsi que la baisse constante et progressive de son chiffre d’affaires depuis quelques années, SqwidNet avait décidé de clôturer son activité. En effet, même après le licenciement de nombreux salariés en juin 2021, la firme du groupe Community Investment Ventures Holdings (CIVH) avait du mal à sortir la tête hors de l’eau.

Heureusement, une vaste restructuration a été mise en place. Ceci afin d’assurer de nouveau la distribution des services et solutions de connectivité IoT aux différents partenaires. En parallèle, les principaux clients de l’entreprise se sont mobilisés en achetant des participations pour sauver le partenaire de Sigfox en Afrique du Sud.

Sigfox South Africa : pour une meilleure crédibilité des investissements IoT en Afrique

 

Lorsque Sqwidnet se lance en 2016 en tant qu’opérateur Sigfox sous licence pour le marché africain. L’Afrique du Sud est devenu le 26ème marché que pénètre Sigfox. Malheureusement vers le milieu de l’année 2021, les parties prenantes de Sqwidnet avait communément décidé d’une restructuration de l’entreprise. Mais aussi des licences et des actifs du réseau que SqwidNet gérait. De cette restructuration est née Sigfox South Africa.

En collaboration avec des investisseurs notables comme Discovery Insure, Fidelity ADT, Macrocomm et Buffet Investments, cette nouvelle marque  pourra désormais adapter ses opérations et sa stratégie au marché IoT local toujours en pleine mutation.

Et bien évidemment, le réseau public Sigfox 0G continuera de fonctionner sous cette nouvelle marque. Les clients de Sqwidnet pourront toujours bénéficier d’un accès ininterrompu au réseau 0G de Sigfox. L’objectif étant toujours le même : Non seulement faire baisser le coût. Mais surtout réduire la complexité de l’adoption massive de l’IoT dans tous les secteurs.  Comme le dit si bien  Raymond Ndlovu : “En tirant profit des leçons du passé, Sigfox South Africa va pouvoir permettre à l’IoT d’avoir un impact encore plus positif pour tout le monde »

De son côté, Unabiz, le nouveau patron de Sigfox, est particulièrement ravi d’accueillir Sigfox South Africa dans la communauté mondiale des opérateurs de réseaux 0G.

Le PDG de la firme estime d’ailleurs que Sigfox South Africa permettra d’optimiser la croissance et la maturation de l’IoT massif en Afrique du Sud. Le service jouera également un rôle capital dans la croissance des économies africaines. Mais également l’inclusion économique, le développement communautaire ainsi que la réussite personnelle.

Zoom sur la technologie Sigfox 0G

Sur le marché depuis 2011, la technologie 0G de Sigfox a été conçue depuis le début pour une utilisation IoT. Grâce à son faible coût initial, la non-nécessité d’une maintenance périodique et son évolutivité en font en effet une solution idéale pour l’IoT. Pour Sivi Moodley, ce  service de connectivité fait aujourd’hui partie des services clés en Afrique du Sud. Et cela en raison de son impact positif et significatif sur un grand nombre de chaînes de valeur au niveau local.  En sachant que la plupart d’entre elles dépendent de sa  durabilité et de sa viabilité.

 

Grâce à l’investissement de tous ces partenaires, il est désormais possible de fournir une plateforme solide et robuste. Et ceci, tout en participant au développement de nouveaux cas d’utilisation, l’adoption et la croissance de l’IoT massif

D’ailleurs, selon le Conseil de l’industrie de l’IoT d’Afrique du Sud (IoTIC), en relayant les données et les décisions critiques, l’IoT massif joue aujourd’hui un rôle essentiel. Et la technologie Sigfox 0G a permis de démontrer que l’IoT pouvait être mis au service des communautés. Mais aussi des personnes et des entreprises.

Il permet entre autres d’améliorer les systèmes de sécurité et de rendre les services urbains bien plus performants. Mais aussi d’automatiser les opérations minières et manufacturières pour une meilleure productivité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.