Accueil > Smart City > Magnat de l’Ethereum, il bâtit une smart city blockchain dans le Nevada
smart city blockchain nevada

Magnat de l’Ethereum, il bâtit une smart city blockchain dans le Nevada

Le millionnaire du bitcoin et de l’Ethereum Jeffrey Berns a déclaré au New York Times qu’il avait dépensé plus de 170 millions de dollars pour acheter un terrain dans l’espoir de construire une smart city blockchain dans le Nevada.

Les villes intelligentes font resurgir les projets utopiques, des alternatives radicales au fonctionnement de la société actuelle. Cela renvoi également au concept de cité idéale, une idéologie sociale déjà répandue dans le monde antique.

Lors de la DevCon 4 de Prague (30 octobre – 2 novembre), la conférence consacrée à l’Ethereum et plus largement à la blockchain, Jeffrey Berns, CEO de Blockchains LLC, a annoncé sa volonté de concevoir une smart city blockchain.

Smart city blockchain : 300 millions de dollars investis dans le projet

Il a dévoilé les plans de la première ville intelligente au monde à bénéficier de cette technologie. Chacun des bâtiments, maisons, écoles, studios de production sera connecté à ce réseau de données distribuées.

Les premières pierres seront utilisées pour construire un parc dédié à la recherche sur les nouvelles technologies. Jeff Berns compte bâtir par la suite une université et une arène e-sport. Pour cela, le millionnaire a acheté pour 170 millions de dollars de terrain au nord du Nevada. Il a acquis pas moins de 27 000 hectares dans un espace vallonné et désertique.

Le choix de cet état américain n’a pas été fait au hasard. Sa fiscalité avantageuse a décidé M. Berns à investir dans les environs. Ce n’est pourtant pas l’argent qui le motive à poursuivre ce projet un peu fou. Au New York Times, il déclare qu’il est prêt à reverser 90 % des revenus générés à une structure gérée par les résidents de cette smart city blockchain.

Il faut dire que le personnage a déjà eu une longue carrière d’avocat pendant laquelle il assure avoir défendu les consommateurs contre des abus des firmes après avoir contracté des prêts à la consommation ou d’amortissements néfastes. Il a aussi été pendant un temps courtier en immobilier.

Un énième projet de ville utopique

Au total, Jeffrey Berns a déjà investi 300 millions de dollars dans ce projet. Cela inclut l’achat des terres, les bureaux, la planification et le recrutement de 70 personnes. La construction débutera dès 2019. Pour l’instant, des chevaux sauvages occupent les fameux terrains. Ce n’est pas le premier fou de technologies à miser sur la smart city. Bill Gates avait plus modestement investi 80 millions de dollars dans un projet de ville intelligente.

L’objectif du magnat de l’Ethereum, permettre aux habitants de contrôler leurs informations sans avoir à passer par une autorité, un gouvernement ou une grosse entreprise. La blockchain serait alors le tiers de confiance qui régirait la vie des habitants de la smart city utopique.

Cette idée se rapproche de la pensée des libertariens, des fervents défenseurs des libertés individuelles. Ces anti étatiques, peu nombreux aux États-Unis, sont très enclins à propager leur idéologie basée sur la libre coopération entre les individus.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend