in

Un nouveau robot marcheur capable de construire des objets dans l’espace

Robot marcheur

Manu Harikrishnan Nair, Mini Chakravarthini Rai et Mithun Poozhiyil, des chercheurs de l’Université de Lincoln, viennent de mettre au point un robot marcheur (e-walkeur) à la pointe de la technologie. Celui-ci serait capable de révolutionner les grands projets de construction dans l’espace.

Pour de nombreuses personnes, la construction dans l’espace, là où les conditions sont extrêmes et la technologie humaine se détériore rapidement, se présente encore aujourd’hui comme une utopie tout droit sortie des films de science-fiction. Pourtant, selon les analyses, elle pourrait très bientôt se rapprocher de la réalité au fur et à mesure que les missions prennent de l’envergure.

D’ailleurs, ce type de projet n’est désormais plus un objectif inatteignable pour les scientifiques. Et des chercheurs de l’Université de Lincoln ont décidé de prendre une longueur d’avance en prototypant un robot marcheur de bout en bout entièrement adroit à sept degrés de liberté. À terme, celui-ci a la capacité de créer des infrastructures plus étendues en orbite. Ainsi, ce e-walker pourra non seulement être utilisé pour des cas d’utilisation terrestre. Mais aussi pour les missions d’assemblage en orbite.

Présenté en début de semaine  dans la revue Frontiers in Robotics and AI, ce système robotique de marche ultra-moderne pourrait en l’occurence être utilisé dans des projets de construction sur la Lune et sur Mars. C’est en tout cas ce qu’affirment Manu Harikrishnan Nair.

Notons que les chercheurs de l’Université de Lincoln ont également prototypé une version à plus petite échelle de ce robot. Il se destine pour le domaine de la maintenance et l’entretien de routine. Notamment pour les grands projets de construction terrestres comme les éoliennes. Aussi, celui-ci aidera la communauté spatiale à mener des recherches révolutionnaires sur diverses missions.

Robot marcheur: des premiers tests concluants

Afin de tester l’efficacité de leur nouveau robot marcheur, les chercheurs responsables du projet ont effectué une série de tests. Entre autres, le prototype été testé en grandeur nature sur Terre pour l’assemblage d’un télescope spatial à grande ouverture (LAST) de 25 mètres. La future mission de l’e-walker sera donc de construire un dispositif similaire dans l’espace.

Bien évidemment, il reste encore du chemin à parcourir avant que ce nouvel E-Walker ne soit réellement prêt pour l’espace.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.