Accueil > Business > Industrie 4.0 > Quatre exemples d’utilisation de la blockchain combinée à l’IoT

Quatre exemples d’utilisation de la blockchain combinée à l’IoT

L’utilisation de la blockchain dans l’IoT intéressent les entreprises et les startups. Voici quatre exemples de la combinaison de ces deux technologies dans quatre secteurs différents. 

L’Internet des Objets n’est pas seulement intéressant parce qu’il permet de connecter…des objets. Les entreprises et les concepteurs comprennent vite que l’IoT donne accès à d’autres technologies qui ouvrent un vaste champ des possibles. Parmi, les associations les plus désirées par les industriels, on retrouve la combinaison de l’IoT et de l’IA, mais aussi de l’IoT et de la Blockchain. C’est cette deuxième tendance qui nous intéresse dans cet article. Voici 4 utilisations de la blockchain dans l’IoT portées par des entreprises et des startups.

Sécurité et IoT : une utilisation de la blockchain naturelle

utilisation de la blockchain securite

La blockchain, pour ceux qui ne se seraient pas encore penchés sur le sujet, est une technologie de stockage, mais surtout de transmission d’informations de manière transparente, sécurisée et décentralisée. C’est cette technologie qui assure le chiffrement de la célèbre monnaie virtuelle Bitcoin. Naturellement, si la blockchain peut se charger de la sécurité d’une cryptomonnaie, elle peut également sécuriser l’IoT. C’est ce qu’a compris Xage, la jeune entreprise qui développe une plateforme sécurisée basée sur la blockchain lancée le 14 décembre 2017.

Cette solution a pour but de protéger les infrastructures de l’Internet des objets industriel. Développée en 18 mois, la plateforme de Xage a été expérimentée par ABB, Dell et Itron. Selon l’entreprise, distribue l’authentification et les données privées sur le réseau. Sa solution “prend en charge toutes les communications, sécurise l’accès utilisateur et machine to machine aux systèmes industriels existants”, tout en fonctionnant au plus proche des objets (Edge Computing). Cela devient très difficile d’accéder au réseau sans autorisation. Le principal avantage de la blockchain de Xage est de gagner en sécurité au fur et à mesure que des entreprises s’y connectent. Une utilisation de la blockchain à suivre.

La blockchain pour réduire le gaspillage alimentaire

L’utilisation de la Blockchain dans l’IoT concerne la transmission d’informations. C’est typiquement ce qu’ont besoin les acteurs de la supply chain. Les transporteurs et leurs clients souhaiteraient souvent accélérer les livraisons, améliorer la qualité des produits en flux tendu ou encore faciliter la maintenance des véhicules. L’objectif est simple, réduire les coûts et augmenter le chiffre d’affaires. Zest Labs est une entreprise qui propose une utilisation de la blockchain particulière. Il s’agit avant tout de lutter contre le gaspillage alimentaire constatée par les exploitants agricoles, les plateformes de distribution et les enseignes. Aux États-Unis, ce phénomène représente une perte de 218 milliards de dollars par an selon l’ONG Natural Resources Defense Council.

Pour surmonter cette problématique, Zest labs propose d’installer des capteurs sur les palettes associées à une application mobile. A l’aide de l’utilisation de la blockchain et les données enregistrées par l’exploitant, il est possible de consulter en temps réel le volume d’une commande, sa position géographique, le conditionnement (humidité et température). Ces données partagées entre tous les membres de la chaîne de valeur permettent de prendre des décisions rapides. En imaginant qu’une livraison ne peut pas être effectuée en temps et en heure, il est ainsi possible de la rediriger vers un lieu de distribution proche.

Améliorer la transparence des produits agricoles

utilisation de la blockchain agriculture

Les autorités des différents pays à travers le monde demandent, voire obligent les agriculteurs et les éleveurs à fournir un niveau élevé de transparence quant à la manière de produire les denrées alimentaires. L’utilisation de la blockchain couplée à l’IoT permet d’assurer ce niveau d’exigence réclamé par les gouvernements et par les consommateurs. C’est en tout cas ce que propose Ripe.io, une startup basée à San Francisco. Cette fois-ci, il s’agit de combiner IoT et blockchain pour assurer la transparence, la traçabilité et la qualité des produits.

Ripe.io s’intéresse dans un premier temps à la qualité des tomates. Cette solution repose sur le concours d’Analog Device. Le fabricant de semiconducteurs a mis en place un système de monitoring des fruits dans les champs afin de gérer la fertilisation, l’arrosage et les maladies. Ensuite, la startup combine un scanner et l’utilisation de la blockchain pour analyser la qualité de différentes variétés de tomates produites par les maraîchers. Cela passe par le relevé du pH, du sucre et du sel contenu dans le fruit, de la quantité d’eau, du niveau d’exposition au soleil, à la qualité de l’air, etc.

Avec ces informations, ils peuvent ainsi déterminer le moment idéal pour cueillir les tomates et faire bénéficier à leurs clients de la fraîcheur des produits disponibles sur les marchés ou à leurs distributeurs tout en partageant toutes les données correspondant aux étapes de croissance des plantes. Une telle solution appliquée à des produits labellisés (type AOC) pourrait par exemple assurer leur provenance et valider les méthodes de productions associées.

Énergie renouvelable et blockchain, un combo gagnant

utilisation de la blockchain energie

Ceux qui connaissent un tant soit peu le fonctionnement de la blockchain utilisée dans le Bitcoin assureront que cette technologie n’a rien d’écologique. En effet, les “mineurs” de la monnaie virtuelle font fonctionner 24 heures sur 24 des machines puissantes afin de “trouver” des fragments de Bitcoin. Pourtant, l’utilisation de la blockchain en lien avec l’IoT démontre que cette technologie peut très bien avoir un effet positif sur l’environnement. Il suffit de supprimer la dimension “mining”.

LO3 Energy est une entreprise basée à New York qui fait une utilisation de la blockchain centrée sur la vente d’énergies renouvelables. Sa solution fonctionne en corrélation avec des smart grids existants, notamment les panneaux solaires installés sur les toits des logements de Brooklyn. LO3 Energy propose aux habitants de revendre leur production aux autres habitants . Ceux qui ne possèdent pas de panneaux solaires peuvent également acheter de l’électricité issue des smart grids de leurs voisins. Cette marketplace font que les transactions sont protégées par la Blockchain, tandis que l’appareil connecté Exergy installé dans les foyers assure le suivi de la consommation et de la production d’électricité. Le projet de la startup intéresse fortement Siemens qui lui a permis de clôturer une levée de fonds dont le montant reste inconnu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend