Accueil > Business > Agriculture > Gaspillage alimentaire : Quand l’IoT et la blockchain aident les industriels
gaspillage alimentaire iot

Gaspillage alimentaire : Quand l’IoT et la blockchain aident les industriels

Zest Labs propose une solution mêlant IoT et blockchain pour diminuer le gaspillage alimentaire des producteurs et des distributeurs. La société basée à San Jose aux Etats-Unis souhaite diminuer de moitié le coût des déchets pour ses clients.

Le gaspillage alimentaire est un problème qui touche à la fois les producteurs, les responsables des chaînes d’approvisionnement, les enseignes et les consommateurs. Pour ceux qui s’occupent de la production et de l’acheminement, il s’agit de conserver la fraîcheur des aliments afin d’éviter de perdre les denrées alimentaires avant leur vente.

La lutte contre le gaspillage alimentaire grâce à l’IoT et la blockchain

L’internet des objets peut être d’une précieuse aide pour éviter le gaspillage alimentaire. L’entreprise californienne Zest Labs développe à cet effet une solution de gestion de la fraîcheur des fruits et légumes basée sur des capteurs IoT et l’utilisation de  la blockchain dans la supply chain.

Selon le fondateur de cette société interrogé par Readwrite, il est pratiquement impossible de vérifier toutes les palettes de fruits et légumes quand on gère l’envoi de dizaines de millions de tonnes par an.

Or le gaspillage alimentaire est un enjeu essentiel aux États-Unis. Si en France, ce problème coûte entre 12 et 20 milliards d’euros selon le ministère de l’Agriculture, dans le pays de l’oncle Sam, le gaspillage alimentaire représente une perte de 218 milliards de dollars par an selon l’ONG Natural Resources Defense Council.

Zest Labs veut aider à régler ce problème en proposant d’installer des capteurs sur les palettes associées à un système de gestion prenant en compte le lieu de production, le type de produit, les conditions de production et de conditionnement, ainsi que le poids du colis. Ces données réunies forment le code ZIPR. Les capteurs localisent les palettes et donnent leur température. Il est ainsi possible de vérifier le conditionnement des fruits et légumes en temps réel.

gaspillage alimentaire zipr code

Avec ces informations, le logiciel de Zest Labs facilite l’inventaire et l’envoi des denrées alimentaires suivant leur fraîcheur. Il s’agit d’envoyer les produits dans les meilleures conditions aux restaurateurs et aux enseignes. Avec ce système, il est possible de réagir en temps réel afin de raccourcir l’expédition et d’effectuer la livraison auprès d’une autre enseigne ou d’un fabricant de jus de fruits et légumes géographiquement plus proche. 

Le retour sur investissement, un argument convaincant pour les entreprises

Selon Zest Labs, son logiciel associé à cette solution IoT permet de réduire le montant du gaspillage alimentaire de 50 % de ses clients. La société estime que le retour sur investissement est significatif puisque le coût de sa solution représente 10 % de ce gain.

L’entreprise associe depuis peu ce système à l’application de la blockchain. Avec cette technologie la plateforme de Zest Labs ajoute selon son dirigeant une couche de sécurité supplémentaire aux expéditions puisque tous les membres du réseau partagent les mêmes données, du producteur jusqu’au distributeur. Cela permet le respect des consignes et la confiance entre les clients de Zest Labs en leur assurant la fraîcheur des produits en temps réel tout en réduisant le gaspillage alimentaire.

L’entreprise basée à San José depuis 2003 avait levé 44 millions de dollars avant son rachat par EcoArk, une holding crée en 2011 qui possède notamment Magnolia Star, un fabricant de cellules photovoltaïques et Pioneer Products, un fabricant de pièces détachées qui utilisent des technologies d’avant garde comme la cobotique et l’impression 3D. Un groupe à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend