in

Verizon et Nissan exploitent la C-V2X et la 5G Edge pour améliorer la sécurité routière

Verizon et Nissan ont réalisé avec succès une preuve de concept démontrant la puissance de la combinaison de la C-V2X (Cellular Vehicle-to-Everything) et de l’edge computing sur 5G. En fait, le traitement des données collectées lors de cette démonstration se font à la périphérie du réseau de Verizon.

La communication entre les véhicules et l’environnement qui les entoure, ou C-V2X, constitue l’une des innovations les plus importantes du futur des transports. Selon TJ Fox de Verizon, elle favorise la conduite connectée et autonome. Cette preuve de concept a d’ailleurs montré que l’informatique de périphérie associée au réseau cellulaire de Verizon peut contribuer à réduire la charge de calcul des véhicules.

Verizon et Nissan testent la preuve de concept de la C-V2X

Verizon et Nissan ont réalisé une preuve de concept. Cette dernière montre comment se passe le traitement des données recueillies à la périphérie du réseau sans fil. Ce test met en œuvre le processus C-V2X dans plusieurs scénarios. Notamment l’identification des piétons vulnérables et la détection des véhicules en sens inverse derrière des obstructions visuelles.

Par ailleurs, la POC  se concentre sur la vérification d’une variété de configurations de capteurs basés sur les véhicules et les infrastructures. C’est l’équipe de recherche et d’ingénierie avancée de Nissan, basée dans la Silicon Valley qui l’a réalisée. Cet essai vise à créer une image à points de vue multiples des dangers potentiels pour la sécurité au-delà de la ligne de vue du véhicule et du conducteur.

En outre, la technologie 5G Edge de Verizon a permis de traiter les données des capteurs à la périphérie du réseau sans fil. Ces données sont ensuite communiquées aux véhicules en temps réel. Cela incite la plateforme Intelligent Shared World de Nissan à envoyer des notifications aux conducteurs.
Certes, les réseaux 5G permettent de nouveaux cas d’utilisation pour des applications de plus en plus critiques en raison de leur haut débit et de leur faible latence. En revanche, il faut encore des tests robustes pour s’assurer que les innovations susceptibles de sauver des vies ne finissent pas par représenter un danger.

L’ACTC collabore avec Verizon et Nissan

Dans le cadre de son programme de subventions pour les systèmes de conduite automatisée, la Contra Costa Transportation Authority (CCTA) va tester la solution de Verizon et Nissan. Cette solution sera expérimentée dans des environnements publics contrôlés. Ainsi, les conducteurs vont bénéficier d’une aide dans des scénarios où ils peuvent avoir des difficultés. Par exemple, dans le cas des piétons en situation de vulnérabilité ou de la circulation en sens inverse qui sortent de derrière des obstacles visuels. Si le résultat obtenu est un succès, le projet pourrait passer au développement réel.

En collaboration avec Verizon et Nissan, l’ACTC testera une technologie qui répond à des besoins réels en matière de transport. Elle offrira des choix de mobilité aux communautés mal desservies et confrontées à des difficultés de transport. En même temps, elle prépare l’avenir de la mobilité. D’ailleurs, l’adoption d’une approche proactive en matière de sécurité est une priorité pour la CCTA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.