Accueil > Ecosystème IoT > Levée de fonds > Virgin Hyperloop One : Richard Branson investit dans le projet d’Elon Musk

Virgin Hyperloop One : Richard Branson investit dans le projet d’Elon Musk

Lancé en 2013 par Elon Musk, le projet de tube à très grande vitesse change de nom après l’investissement de Virgin, la firme du célèbre Richard Branson. Le montant injecté dans Virgin Hyperloop One le 12 octobre 2017 reste inconnu.

Un investissement important

Ne l’appelez plus Hyperloop One, mais Virgin Hyperloop One. L’entreprise dirigée par le milliardaire britannique a largement investi dans le projet de recherche entamé par Elon Musk il y a quatre ans. La somme mise sur la table semble justifier le changement de nom. C’est la deuxième fois en moins d’un an que la société bénéficiaire modifie son appellation. Après Hyperloop Technologies, un nom jugé trop proche du concurrent Transport Technologies, et Hyperloop One, il faut maintenant la nommer Virgin Hyperloop One. Une petite ressemblance avec la particule de noblesse de l’investisseur Sir Richard Branson.

Le groupe aux activités variées et concurrent d’Elon Musk dans l’espace y voit une opportunité pour faire évoluer le marché du transport en commun. Rappelons que la compagnie possède une entreprise ferroviaire au Royaume-Uni qui exploite un réseau de 3733 kilomètres et transporte annuellement plus de 33 millions de voyageurs.

Donner de la visibilité au Virgin Hyperloop One

virgin hyperloop one richard branson

Ce projet de train supersonique atteignant jusqu’à 1200 kilomètres par heure va ainsi bénéficier des fonds du groupe afin de poursuivre les tests et engager l’industrialisation de cette révolution des transports en commun. Après un test réussi en juillet dernier dans le Nevada, Virgin Hyperloop One a maintenant un soutien de taille pour multiplier les essais, attirer les investisseurs et rassurer les autorités des pays qui envisagent d’installer ce moyen de transport reposant sur un tube pressurisé dans lequel des rames survolent un rail magnétique. C’est en tout cas les arguments défendus par Shervin Pishevar, le fondateur de l’entreprise.

Richard Branson qui a déclaré que Virgin Hyperloop One était encore loin du lancement commercial devra aider les ingénieurs à respecter l’objectif de livraison fixé à l’année 2021.

En attendant la valorisation de Virgin Hyperloop One devrait bientôt atteindre le milliard de dollars, après que le palier de 700 millions dépassé en septembre. Au total, la société a levé 226 millions de dollars depuis 2014 (selon la plateforme Crunchbase) sans compter l’investissement conduit.

Ils sont encore loin les 6 milliards de dollars nécessaires pour faire la liaison entre Los Angeles et San Francisco d’après l’estimation d’Elon Musk.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend