Accueil > Business > Industrie 4.0 > Volkswagen veut connecter ses usines grâce à AWS
volkswagen usine connectee aws

Volkswagen veut connecter ses usines grâce à AWS

Mercredi 27 mars, Volkswagen a annoncé un partenariat avec Amazon Web Services. Ensemble, les deux acteurs connecteront la totalité de la chaîne d’approvisionnement du constructeur automobile. Pas moins de 30 000 installations et 1500 fournisseurs seront connectés.

Volkswagen accusait un petit retard concernant l’adoption des nouvelles technologies. Le fabricant allemand veut se rattraper en s’associant à Amazon Web Services. Le fournisseur de Cloud a obtenu un contrat pluriannuel avec le géant de l’automobile pour connecter ses usines et ses sous-traitants.

Volkswagen embrassera le Cloud et l’Internet des Objets afin de gérer la fabrication et la logistique liées à la conception de véhicules. La marque allemande espère optimiser et flexibiliser sa chaîne d’approvisionnement.

Pour cela, le « Volkswagen Industrial Cloud » regroupera les données récoltées en temps réel de 122 usines. Cela facilitera la surveillance de l’outil global de production et celui des pièces et des véhicules. En effet, il n’est pas rare que des équipements de taille conséquente se perdent lors des diverses opérations.

Volkswagen adopte l’ensemble des services IoT d’AWS dans ses usines

Les deux partenaires espèrent relier 30 000 installations et 1500 fournisseurs à l’aide d’une seule plateforme technologique.

Celle-ci rassemblera les services IoT déployés par AWS tels que AWS IoT Greengrass, IoT Core, IoT Analytics et IoT SiteWise. Ils détecteront, collecteront, organiseront et analyseront les données en provenance des usines.

Contrairement à d’autres acteurs qui préfèrent s’appuyer des infrastructures morcelées, Volkswagen bénéficiera d’un lac de données (data lake) installé sur Amazon S3. Celui-ci permettra au constructeur de visionner les informations en provenance de toutes les usines pour en tirer des indices de performance et rationaliser les opérations de production.

Le fabricant utilisera également Amazon Sagemaker, un service entièrement géré facilitant le déploiement rapide des modèles algorithmiques capables d’optimiser le fonctionnement des machines et des équipements. Par ailleurs, il a choisi AWS Outposts qui offre une infrastructure hybride AWS « native ». Soyons clairs, les mêmes plans de contrôle et les mêmes API seront utilisés sur site et dans le Cloud.

30 % de gain de performance attendu

AWS aura la charge de la migration Cloud des différentes données en provenance des équipements. De la sorte, Volkswagen espère augmenter sa productivité de 30 %, selon BFMTV. Cette profonde transformation s’explique également par la transition engagée vers la mobilité électrique. Il faut donc standardiser les moyens de fabrication afin de s’adapter à cette nouvelle donne.

Pour autant, le constructeur allemand ne met pas toutes ses billes dans le même panier. Tout comme l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, il a fait appel à Microsoft pour connecter ses services d’infotainment dans ses véhicules. Clairement, ce marché a totalement engagé sa mue numérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend