Accueil > Entreprises > AT&T > 5G E : le réseau d’AT&T plus lent que la 4G de Verizon et T-Mobile
5g e lent

5G E : le réseau d’AT&T plus lent que la 4G de Verizon et T-Mobile

OpenSignal a publié une étude concernant la 5G Evolution d’AT&T. Elle serait plus lente que les connectivités 4G de ses concurrents Verizon et T-Mobile. La fondation met en garde les consommateurs contre une publicité mensongère.

Les opérateurs de télécommunication aiment utiliser des arguments pour prouver leur supériorité technique face à leurs concurrents. En 2016, les entreprises jouaient sur l’apport du LTE Advanced ou 4G + en France. Sur le papier, cette technologie s’avère deux fois plus rapide que la 4G.

Avec le déploiement imminent de la 5G, certains acteurs souhaitent utiliser sur cette dénomination à leur avantage. C’est notamment le cas d’AT&T qui a lancé la 5G Evolution. En réalité, il s’agit davantage d’une amélioration de la 4G. Elle se dote d’antennes 4X4 MiMo et d’une modulation 256 QAM (Quadrature Amplitude Modulation). Ce sont exactement les mêmes spécificités techniques que le LTE Advanced, la fameuse 4G+.

Une dénomination trompeuse

lte opensignal 5g e

Évidemment, la 5G E a provoqué la curiosité des concurrents d’AT&T et de la fondation britannique OpenSignal qui analyse la couverture des réseaux de télécommunications à l’international. Elle a donc réalisé une étude de 28 janvier au 26 février 2019 afin de juger des qualités du réseau déployé par l’opérateur américain. Plus de 1 million d’appareils ont été testés.

A l’aide du crowdsourcing, OpenSignal affirme que la 5G E est moins performante que les réseaux 4G des concurrents. AT&T dispose d’un débit moyen de 28,8 Mb/s contre 29,4 pour T-Mobile, 29,9 Mb/s pour Verizon et 20,4 Mb/s pour Sprint. Or, les autres Telcos évoquent davantage la qualité de leur service, mais n’utilisent pas un titre spécifique.

La 5G Evolution déplaît fortement à Sprint

Toutefois, OpenSignal précise que les clients profitant de la 5G E bénéficient d’une connexion 60 % plus rapide que ceux ayant accès à la 4G normale. Selon Brendan Gill, PDG de la fondation, ce nom “embrouille” les consommateurs.

De son côté, AT&T dénonce les méthodes de cette étude auprès d’Ars Technica. En effet, l’observateur n’aurait pas pris en compte les zones de couverture de la 5G E, ce qui ne refléterait pas véritablement l’expérience utilisateur.

Or OpenSignal a appliqué le même protocole afin de mesurer les qualités des quatre réseaux. Logiquement, les opérateurs, dont le déploiement LTE Advanced est le plus avancé, sont favorisés. AT&T qui prétend que sa 5G E couvre plus de “400 villes à travers les États-Unis” ne propose pourtant pas la connectivité la plus rapide.

Pour rappel, Sprint a lancé une poursuite contre l’opérateur de la 5G E en février 2019. L’entreprise associée à Claranova dénonce une publicité mensongère. L’étude d’OpenSignal conforte le telco dans son action légale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend