Accueil > Business > Industrie 4.0 > Rapport de l’Arcep : le MtoM rapporte peu aux opérateurs télécoms
arcep mtom

Rapport de l’Arcep : le MtoM rapporte peu aux opérateurs télécoms

Le 22 mai 2018, l’Arcep a publié son observatoire annuel des marchés des communications. Selon l’autorité, malgré le nombre important de cartes MtoM déployées et une hausse notable, les revenus en provenance de l’IoT cellulaire sont faibles par rapport aux autres activités des opérateurs de télécommunication.

Comme tous les ans, l’Arcep, l’autorité de régulation des communications électroniques et des postes, a publié son rapport annuel concernant l’activité des opérateurs de télécommunication. L’autorité observe les résultats des acteurs comme Orange, SFR, Bouygues Télécom ou Free. Un volet du rapport est tout particulièrement consacré aux activités de ces acteurs sur le marché MtoM, un volet incontournable de l’Internet des Objets.

L’Arcep note une croissance record des SIM MtoM

graphique arcep mtom

L’Arcep s’attarde notamment sur la vente et la distribution de cartes MtoM en 2017. L’année dernière, les opérateurs ont écoulé 3,2 millions d’unités, portant le nombre total de cartes dédiées à 14,9 millions. C’est “la plus forte croissance enregistrée jusqu’ici”, estime l’Arcep. L’accroissement entre 2015 et 2016 avait été bien plus faible puisqu’il s’était écoulé 1,2 million de cartes MtoM. En 2017, le revenu global de l’IoT s’élève à 112 millions d’euros HT, ce qui représente une croissance de 7,5 % en un an et une moyenne de 70 centimes par carte.

A titre de comparaison, les cartes dédiées à l’Internet mobile ont permis d’accumuler 278 millions d’euros pour 3,4 millions de cartes en circulation, et ce malgré une baisse de 17,1 % des revenus causée par la baisse de SIM prépayés (pratiquement moins de 200 000). Le revenu moyen par dispositif atteint donc 6,6 euros.

Dans l’IoT, les opérateurs ont d’autres cordes à leur arc

Hors MtoM, il y avait au 31 décembre dernier 74,6 millions de SIM, en augmentation de 1,6 million. Les 64,3 millions des cartes associées à un forfait permettent d’engranger 13,358 milliards d’euros HT.

Oui, les revenus associés au MtoM pèsent peu dans la balance commerciale des opérateurs de télécommunication. Pourtant, il ne faut pas négliger la hausse historique du nombre de SIM MtoM. De plus l’Arcep ne mentionne pas les revenus en provenance des réseaux dédiés à l’IoT et aux services associés (plateforme IoT, offre de géolocalisation). Selon certains de ces acteurs comme Orange ou Objenious, les forfaits étant devenus une commodité, la majorité des revenus IoT proviendra de ces services annexes. Il faudra également compter sur l’apport de la 5G.

Sources & crédits Source : Arcep, Silicon.fr - Crédit : Graphique : Arcep
Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend