b8ta magasin connecté Group Shot

B8ta, un magasin expérimental porté par un business model innovant

B8ta est un magasin expérimental qui a ouvert vendredi 11 décembre 2015. Au cœur de leur activité, les quatre fondateurs ont mis au point un business model innovant.

Créer son magasin pour combler une frustration

b8ta magasin connecté extérieur

Palo Alto, « petite » ville californienne de 65 000 habitants, et aussi berceau de la Sillicon Valley compte parmi ses commerces un magasin pas comme les autres. Le 11 décembre dernier a ouvert b8ta (b8ta.com). Cette enseigne est une émanation d’une jeune startup du même nom, créée cette année par quatre anciens employés de Nest, une entreprise spécialisée dans la domotique rachetée par Google. Autant le dire tout de suite, les hommes à l’origine de cette initiative s’y connaissent en objets connectés. Nous leur avons donc demandé l’idée de départ, l’origine de cette création. Si leur métier d’origine demande des connaissances avancées, pour créer b8ta ils sont partis d’un constat simple :

 

« En tant que clients et friands de nouvelles technologies nous voulions un endroit pour tester les meilleurs produits, en dehors de leurs boîtes. » En tant que concepteurs nous étions frustrés de visiter les magasins normaux dédiés aux High-Tech. Pour cela faisait sens de créer un nouvel espace compatible avec la vision des concepteurs et en fin de compte meilleur pour le consommateur. »

 

A cette réponse s’ajoute le constat que la plupart des objets connectés innovants ne sont pas en vente dans les magasins en dur. B8ta est donc conçut pour pallier ce manque, un manque partagé par la plupart des afficionados d’objets connectés. En ce sens, la startup présente son projet comme « la première boutique dédiée à l’Internet des Objets ».

B8ta, clairement inspiré de l’Apple Store

b8ta magasin objet connecté

 

Les fondateurs ont imaginé un showroom, plus qu’un magasin classique composé de rayons, de produits rangés dans leurs boîtes. Au lieu de sortir un produit et de laisser les cartons apparents, tout le stock est rangé dans l’arrière boutique. Comme le montre ces photographies, le magasin est pensé pour que le client puisse déambuler à sa guise. La largeur entre les promontoires octroie ce plaisir de pouvoir observer les produits de prés ou de loin.

 

Les visiteurs peuvent ainsi s’asseoir dans des fauteuils et pourquoi pas feuilleter un catalogue ou un magazine. Au-delà d’un concept pour fans de technologie, la scénographie semble parfaitement calibrée. « Nous voulions mettre en avant les produits avant tout » déclarent les créateurs de ce magasin. Clairement, le pari est réussi. Pour cela, le cadre est épuré, il donne l’impression d’un décor conçu par un Phillip Starck. Trois couleurs dominantes, du bois, du métal, de grandes dalles de carrelage et des éclairages calculés mettent en valeur une soixantaine d’objets de toutes sortes. B8ta propose une expérience à ses visiteurs, aux acheteurs avec pour principe le confort visuel, comme dans une exposition. Une impression que l’on observe dès la porte d’entrée et qui fait fortement penser aux Apple Store.

 

Une méthode de vente en faveur du consommateur

b8ta iot magasin connecté

Vibhu Norby, Nick Mann, Phillip Raub et William Mintun n’ont pas seulement travaillé l’aspect visuel de leur lieu de vente, ils ont aussi pensé comment proposer les produits aux clients. A côté de chaque drone, enceinte, balance connectée, se trouve un écran tactile encastré dans les présentoirs blancs. « Les visiteurs trouvent toutes les informations, les tests, des vidéos et un comparateur de prix pour chaque produit » expliquent les quatre anciens de chez Nest. Comme ils sont en dehors de leurs boîtes, les vendeurs et les clients essayent les objets accessibles sur les tables. Du même coup la clientèle, qui pourrait se composer majoritairement de « Geeks », est en fait très bigarrée. Le twitter de b8ta montre des photos où enfants, jeunes, et adultes se côtoient :

 

 » Nous avons une semaine d’existence mais pour l’instant la clientèle est assez hétérogène mais très curieuse de notre concept et de nos produits ».

 

Il faut dire que la variété des appareils connectés aide en ce sens. Les enceintes et drones sont plus facilement repérables mais il y a également des éléments de domotique pour le salon, la cuisine etc.

Un business model connecté

b8ta caméra connecté

Les créateurs de b8ta sont allés au-delà de l’expérience de vente car ils ont également imaginé le magasin comme un espace connecté. Fort de leur passé de développeurs, les partenaires ont mis en place une application Androïd et iOS qui se connecte au système de vente et de gestion des stocks. Ainsi, cela évite les erreurs mais prévient aussi en direct les différents partenaires de la boutique des performances de vente. Pour la partie analytique, la startup a choisi RetailNext. Cette compagnie propose des solutions pour des grandes marques afin de gérer cet aspect.

 

Grossièrement, le business model se traduit par une combinaison intelligente du retail et du e-commerce. C’est un avantage pour les compagnies qui trouvent à Palo Alto, une vitrine qu’ils n’ont pas ailleurs, car une grande partie des produits vendus par b8ta sont exclusivement disponibles en ligne. La relation financière avec les distributeurs est également très particulière. Au lieu d’acheter leur stock, la startup propose de le leur louer un espace par mois. Le montant correspond à l’espace occupé par les objets. Si cela ne leur convient pas, ils peuvent faire rentrer les items dans l’inventaire, b8ta prend dans ce cas une commission de 15 %. La mise en place d’un tel système demande des moyens importants. Sur ce point, la startup se montre plus discrète et n’évoque pas ses financiers.

Un modèle qui n’est pas réservé qu’aux startups

fnac connect iot

L’inspiration de b8ta transpire littéralement. La ressemblance avec la formule Apple Store saute aux yeux, tout du moins en terme de présentation. En France, Orange s’inspire de ce même concept avec ses Smart Store. Dans une ambiance cosy, l’opérateur téléphonique vend et fait tester des smartphones, tablettes et produits connectés. Après l’ouverture cet été d’une première boutique à Paris, Orange compte ouvrir 60 points de ventes du même type. L’autre acteur de ce marché dans l’hexagone, c’est Fnac. Avec Fnac Connect, le spécialiste des produits culturels suit ce chemin. On peut également cité Mood et Lick, deux groupes actifs pour proposer des store innovants. Pourtant les initiatives françaises ne mêlent pas aussi étroitement objets connectés et Big Data, comme le fait b8ta.  C’est pourquoi le dirigeant de la startup Nick Mann veut faire de son magasin innovant « une expérience de classe mondiale pour les amateurs de produits connectés« .

1 commentaire

  1. J’aime b8ta

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *