in

Elon Musk s’empare de Twitter pour 44 milliards de dollars

Elon Musk

Le patron de Tesla, de SpaceX et l’homme le plus riche du monde, Elon Musk vient une nouvelle fois de faire parler de lui. Cette fois-ci le fantasque milliardaire annonce la signature d’un accord définitif avec le conseil d’administration de Twitter. Ceci, pour l’achat du réseau social. La transaction s’élève à 44 milliards de dollars. Une acquisition qui va permettra de défendre la liberté d’expression. Tant promue par la plateforme depuis sa création. 

L’excentrique patron de l’une des plus grandes marques de voitures électriques au monde est enfin parvenu à ses fins. Il devient l’heureux propriétaire du géant au millions d’utilisateurs.

Malgré les nombreuses tentatives du conseil d’administration  (CA) d’empêcher ce rachat, comme toujours, Elon Musk ne recule devant rien. Il a non seulement pu sécuriser 46,5 milliards de dollars pour mener à bien l’opération. Mais, il a également fait pression sur le CA en menaçant de lancer une offre publique d’achat (OPA) hostile en passant directement par les actionnaires.

Comment sera le nouveau visage de Twitter avec Elon Musk ?

Dans un premier temps, Elon Musk entend faire de Twitter une entreprise privée. Ainsi, cette opération d’acquisition va être suivie par la suspension de la cotation de Twitter, introduite en bourse en 2013.

Ensuite, se décrivant lui-même comme absolutiste en matière de liberté d’expression et déjà très actif sur le réseau social où il donne des nouvelles de ses entreprises, plaisante ou lance des polémiques avec ses plus de 83 millions d’abonnés, Elon Musk a déclaré sans langue de bois que le Twitter actuel ne remplit pas son potentiel en tant que plateforme de libre expression.

Selon Elon Musk, la liberté d’expression n’y est  pas suffisamment respectée. D’ailleurs, il juge trop sévère la modération des contenus sur la plateforme. Or, “la liberté d’expression est le socle d’une démocratie qui fonctionne”. “Twitter devrait être une place publique numérique où sont débattues les sujets vitaux pour le futur de l’humanité ”  a-t-il ajouté.

Pour changer la donne, le fantasque milliardaire propose ainsi d‘assouplir les restrictions de contenu de Twitter et de rendre ses algorithmes open source pour augmenter la confiance.  Ceci, tout en ajoutant de nouvelles fonctionnalités. Mais, aussi en supprimant définitivement les robots qui font du spam et en  authentifiant tous les humains. L’objectif étant de rendre Twitter meilleur que jamais et de débloquer tout son potentiel.

Le patron de Tesla ambitionne par la même occasion d’abandonner la publicité comme principal business model de la plateforme. La rentabilisation se fera grâce aux abonnements qui permettent aux utilisateurs d’accéder à une version sans publicité et d’améliorer leur expérience utilisateur.

Une nouvelle qui suscite des réactions nuancées

L’approche très ouverte du milliardaire en ce qui concerne la modération de contenus sur le réseau social suscite la crainte de nombreux utilisateurs. En effet, nombre d’entre eux considèrent qu’une modération insuffisante pourrait favoriser l’incitation à la haine, l’intimidation et la désinformation.

De leur côté les analystes estiment que si Elon Musk va trop loin, il pourrait s’aliéner les annonceurs. En effet, les annonceurs, principaux clients de Twitter, n’accepteront pas de promouvoir leurs produits à côté d’appels au génocide. Elon Musk a donc tout intérêt à ne pas licencier l’équipe Twitter qui s’est engagée à garder le réseau propre et moins haineux.

Dans tous les cas, Elon Musk tient à rassurer les 200 millions d’utilisateurs de la plateforme en indiquant qu’il respecterait à la lettre les lois nationales qui restreignent l’expression dans le monde. Bien sûr, il ne pourra pas accepter de supprimer des messages ou bannir définitivement des utilisateurs pour la simple raison qu’ils ont violé certaines règles de l’entreprise.

En définitive, même si le système ne sera pas parfait, le nouveau Twitter fera en sorte que la parole de chacun soit aussi libre et raisonnable que possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.