Accueil > Business > Agriculture > [Flash] L’IoT est-il l’avenir de l’agriculture ?
IoT et agriculture

[Flash] L’IoT est-il l’avenir de l’agriculture ?

Lors d’un atelier organisé la semaine dernière par la National Science foundation et le Consortium National pour la science des données, en Californie, les questions d’ordre politique et technique pour le développement de l’IoT ont été abordées. Mais ce rassemblement visait surtout à souligner les besoins de la société pouvant être résolue grâce à cette technologie, comme l’agriculture et le problème de la faim dans le monde. 

En effet Lance Donny, le fondateur de la start-up OnFarm Systems, a expliqué devant nombre d’universitaires et d’entreprises, son point de vue vis-à-vis de l’IoT et de ses multiples solutions pour améliorer et modifier l’avenir de l’agriculture. Désormais, grâce aux capteurs peu coûteux, au Cloud, mais aussi aux logiciels intelligents, il serait possible de transformer ce secteur et surtout d’aider à nourrir la population du monde entier ! De plus, les investissements effectués durant la première moitié de l’année dans le domaine de l’AgTech semblent lui donner raison, puisqu’ils ont atteint les 2 milliards de dollars ! Un bond de géant puisque cette somme représentée l’année dernière, le total des investissements dans ce secteur ! Pour Lance Donny, nous sommes actuellement rentrés dans la troisième phase de la progression de l’agriculture : l’AG 3.0. L’exploitation des données ainsi que l’utilisation d’objets connectés comme des capteurs, est devenue plus que nécessaire pour permettre de récolter et de répartir au mieux, les ressources alimentaires.

Avec une population mondiale estimée à plus de 9 milliards d’habitants d’ici 2050, il serait grand temps d’améliorer les prestations afin de les rendre plus productives. La mise en place de logiciel pour s’occuper de la gestion de l’eau, de la terre et de l’engrais, permettrait très certainement une utilisation plus simple et plus efficace. À l’heure actuelle, ce type de dispositif a été mis en place en Irlande, où ces derniers semblent d’ailleurs très bien fonctionner. 

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend