French Tech Emmanuel Macron IoT

CES 2016 : La French Tech fin prête pour Las Vegas

Hier soir, 21 décembre, la French Tech était à l’honneur. La soirée de lancement avant le CES 2016 avait pour invités Emmanuel Macron et Axelle Lemaire, qui ont affirmé leur soutien aux startups mais aussi aux distributeurs actifs dans le domaine de l’IoT.

A quelques semaines du CES 2016 et à l’arrivée de Noël, il était temps de saluer le travail de la French Tech. Sous ce nom se rassemble l’ensemble des startups françaises sélectionnées par l’incubateur pour se rendre au grand rendez-vous de la technologie ayant lieu à Las Vegas entre le 6 et 9 Janvier 2016.

Installez le VPN le plus RAPIDE de la planète !
Pour 3,11€ par mois seulement

Hier soir, l’humeur était plutôt joyeuse. Les protagonistes du secteur de l’IoT pouvaient ainsi discuter de leurs projets et partager leurs impressions avant le voyage qui les attend. Deux personnes étaient particulièrement attendues, Emmanuel Macron et Axelle Lemaire. Le ministre de l’Economie et la secrétaire d’Etat chargée du numérique ont chacun, à leur manière, souligner leur attachement à l’innovation « made in France ».

Pendant sa rapide intervention, Axelle Lemaire a évoqué avec humour : « The French Tech Awakens« , en référence au titre du dernier Star Wars. Plus sérieusement, elle a rappelé la force des startups françaises dédiées à l’IoT :

« La délégation française au CES est passée de 110 startups en 2015 à 190 pour le prochain salon. la deuxième nation derrière les Etats-Unis (193 représentants NDLR), loin devant Israël et l’Angleterre.« 

Elle a également souligné la diversité géographique des startups présentes : deux tiers d’entre elles viennent de province. Cela fait donc de la délégation la plus importante d’Europe.

French Tech, un moyen de projeter l’IoT français à l’international

Emmanuel Macron est resté dans son rôle. Il a vanté « la prise de risque de risque permanente » des entrepreneurs français. Le rassemblement des startups et des distributeurs français est pour lui une étape franchie, grâce à la mise en place de French Tech. La présence hier soir des représentants de la Fnac, d’Auchan, de Boulanger ou encore de Lick en est la preuve. C’était l’enjeu de la journée du 21 octobre dernier, où ces grands acteurs de la vente ont signé une charte de distribution.

Le but maintenant, selon lui, c’est de penser à l’international, de séduire les investisseurs présents lors du salon en janvier prochain. « On [le gouvernement NDLR] s’occupe de vous trouver les financements à l’international« . Le ministre n’a pas hésité à faire le parallèle avec « l’année difficile que nous avons traversée« , les attentats de janvier et novembre 2015. En ce sens, il a ajouté à l’adresse des entrepreneurs : « Vous portez l’optimisme du pays« . Il a ensuite présenté ses vœux pour la French Tech, rappelé ce qu’attend le gouvernement des acteurs de l’IoT en France. « L’année 2016, ce sera l’année de l’ambition au carré » a clamé le ministre de l’Economie. Le but est donc de nouer les bons partenariats, de concrétiser les projets en cours. Cependant, aucune annonce n’a été faite en direction des créateurs et des distributeurs, alors qu’une loi pour revoir le statut de la propriété intellectuelle est en préparation.

La French Tech propose pour cela des services aux entrepreneurs français créateurs d’innovations, afin de les conseiller, de les entraîner aux mieux pour réussir et concrétiser la prise de contact avec les investisseurs. Il faut donc montrer l’intérêt de son produit à ses premiers utilisateurs qui décideront ou non de miser sur un projet. En ce sens, de nombreuses innovations qui seront présentées au CES 2016 ont déjà été dévoilées.

Cette soirée de briefing avant le CES 2016 sonne comme un rappel des troupes avant le grand rassemblement ayant lieu à la deuxième semaine de janvier. Ce sera l’événement clé pour constater la validité de la stratégie du gouvernement et de l’incubateur French Tech.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *