in ,

Hitachi Insight Group, le fer de lance de l’IoT d’Hitachi

Hitachi Insight Group

D’ici les prochaines années à venir, l’entreprise japonaise d’électronique Hitachi prévoit d’investir 300 milliards de yens dans l’IoT. Le groupe vient de créer Hitachi Insight Group, qui se chargera de mettre en place la stratégie de développement et de mise sur le marché d’Hitachi dans l’internet industriel. 

Déjà fort de solutions et de services IoT, le groupe compte renforcer son poids dans le secteur. Après s’être dédié à la sécurité publique, les villes intelligentes, les énergies renouvelables, le transport intelligent et le développement urbain, Hitachi souhaite conquérir des parts de marché à la hauteur d’1,46 trillion de dollars d’ici 2020.

L’IoT en ligne de mire d’Hitachi

En 2015, l’entreprise avait généré 5,4 milliards de dollars de chiffre d’affaire grâce à l’Internet des objets. Avec Hitachi Insight Group, elle entend orienter ses activités autour de 4 piliers : ville intelligente, réseaux électriques intelligents, systèmes de santé intelligents et industrie intelligente. Cette unité sera sous la direction de Kevin Eggleston, directeur général pour la zone Amériques, et Patrick Sjostedt, directeur général pour la zone EMEA. Par le biais de la plateforme Lumada, dédiée à l’IoT, Hitachi Insight Group facilitera la personnalisation des solutions et la création de solutions conjointes avec les clients et partenaires d’Hitachi. La division recevra 100 milliards de l’investissement prévu, comme l’a confirmé Keiji Kojima, directeur des services et de la plateforme. Une somme qui permettra de financer les recherches et le développement.

La société japonaise s’est déjà mise en partenariat avec Vodafone Group PLC afin de développer un système de maintenance préventif pour les trains en Grande-Bretagne, à l’aide de capteurs qui permettront de transmettre l’information. Hitachi s’est déjà mis en avant dans le marché des smart cities avec Hitachi Data Systems (HDS), précurseur du stockage de données, qui collabore avec des organismes gouvernementaux en Asie-Pacifique afin d’aider au développement des villes connectées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.