Accueil > Business > Industrie 4.0 > Huawei, Foxconn et Tencent forment une alliance pour accélérer l’IoT Industriel
shenzhen iot huawei

Huawei, Foxconn et Tencent forment une alliance pour accélérer l’IoT Industriel

Dans un article publié par le South China Morning Post, l’on apprend que les géants Huawei, Tencent et Hon Hai, plus connu sous le nom Foxconn s’associent pour former la Shenzhen Industrial Internet Union. Cette alliance vise à accélérer le développement de l’IoT industriel, de l’AI, du Cloud, et du Big Data en Chine.

Il semble loin le temps où Shenzhen était un port de pêche qui accueillait 30 000 personnes. Aujourd’hui, la ville au sud de la Chine prend l’allure d’une mégalopole dont la population atteint 13 millions d’habitants.

Depuis 1979, et l’ouverture aux capitaux étrangers, la cité portuaire connaît une croissance sans précédent. La Silicon Valley de la Chine, comme certains l’appellent, est le lieu de production de bons nombres de géants de l’industrie comme Huawei, ZTE, Tencent, DJI ou Foxconn.

Shenzhen, le centre technologique de géants chinois

Justement, trois de ces acteurs, Huawei, Foxconn et Tencent s’associent pour fonder la Shenzhen Industrial Internet Union. Comme son nom l’indique, cette alliance vise à développer en chine l’IoT industriel, le Cloud, l’intelligence artificielle, la robotique et les technologies de rupture comme la 5G.

Il s’agit non seulement d’accélérer ces nouvelles technologies, mais aussi de concevoir les modèles économiques pertinents à l’avenir. La ville abrite déjà les laboratoires d’innovations de ces firmes. Elles souhaitent ainsi vendre davantage de services et d’outils à des entreprises en quête de compétitivité. Par exemple, Foxconn a augmenté d’environ 30 % l’efficacité de ses opérations de fabrication grâce à des applications d’IoT industriel.

Un alignement avec la stratégie nationale, une porte de sortie pour Huawei

L’alliance ne naît pas seulement de la volonté des trois firmes citées. La Shenzhen Industrial Internet Union a été annoncée le mardi 2 juillet lors d’une conférence de presse qui se tenait à la mairie de la ville. A cette occasion, Wang Lixin, vice-maire de Shenzhen a déclaré :

“Le développement de l’Internet industriel est une stratégie nationale qui requiert la coopération de différentes parties”

Évidemment, la création de l’alliance s’inscrit dans la continuité du plan Made in China 2025. Par ailleurs, le contexte international favorise un recentrage des géants de la Tech chinois en Chine. Huawei, maintenant persona non grata aux États-Unis, doit changer de stratégie.

La guerre commerciale entre les deux pays incite à repliement sur soi qui risque de multiplier les approches de l’industrie 4.0. La standardisation des outils de production de par le monde semble loin d’être acquise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *