in ,

Qualcomm rachète Arriver à Veoneer pour dynamiser le marché des ADAS et des véhicules autonomes

Qualcomm et Veoneer
Cristiano Amon, President & CEO, Qualcomm, Inc & Nakul Duggal, senior vice president and GM, automotive, Qualcomm Technologies, Inc

Pour concrétiser ses ambitions d’acquérir Arriver, Qualcomm a signé un accord définitif avec la société d’investissement SSW Partners. Cette transaction entre Qualcomm et Veoneer s’élève à la modique somme de 4,55 milliards de dollars. Dans les faits, cette acquisition permettra au nouveau géant du Nasdaq de se faire une belle place sur le marché des systèmes avancés d’aide à la conduite (ADAS) ouverts et des véhicules autonomes. En parallèle, Qualcomm pourra profiter de tout le savoir-faire de la division Arriver. Celle-ci est chargée des logiciels d’assistance à la conduite avancée de l’équipementier automobile suédois.

Afin de diversifier ses sources de revenus bien au-delà des smartphones et développer son portefeuille d’offres automobile, la société de puces pour smartphones basée à San Diego a fait une proposition de rachat de Veoneer auprès de la société d’investissement SSW Partners en octobre 2021. A l’occasion de cette proposition les deux entités avaient déclaré que la valorisation de 4,55 milliards de dollars pour Veoneer participerait grandement au succès à long terme des futures activités de l’entreprise.

Pour rappel, l’Américain avait clairement évoqué ses ambitions d’acquérir toutes les actions de Veoneer en août dernier. Ceci en surenchérissant de 18% l’offre de Magna International. Il s’agit de l’équipementier canadien qui proposait  3,8 milliards de dollars.

Dans les détails, cette transaction entre Qualcomm et Veoneer va permettre à la firme américaine d’accélérer sa capacité à fournir une solution ADAS de pointe et horizontale. Notamment dans le cadre de sa plateforme Snapdragon Ride.

Snapdragon ride et Arriver

L’offre automobile proposée par Qualcomm et Veoneer repose sur la plateforme Snapdragon Ride. Il s’agit d’un châssis numérique composé d’un System-on-Chip (SoC), un accélérateur, et une pile logicielle. Notons que cette offre Qualcomm et Veoneer va se concentrer dans un premier temps sur des fonctionnalités de niveau 2+ SAE. Puis, elle évoluera au fur et à mesure pour arriver niveau 4+.

Alors que Qualcomm devient peu à peu un partenaire technologique clé de l’industrie automobile, le savant mélange de technologie qu’elle propose permettra de répondre aux besoins toujours plus exigeants de l’écosystème automobile. De fait, en plus de sa grande adaptabilité sur n’importe quel type de véhicule, Snapdragon Ride  offre toute la flexibilité nécessaire pour une meilleure exploitation des fonctionnalités logicielles natives des constructeurs automobiles. Ceci notamment grâce à sa modularité exceptionnelle.

En parallèle, Snapdragon Ride va profiter des actifs de vision par ordinateur. Mais, des actifs de politique de conduite et d’assistance à la conduite mis au point par la division Arriver. L’offre de Qualcomm et SSW Partners va également s’appuyer sur le précédent partenariat de la firme avec Veoneer avant son rachat. Il s’agissait d’un accord pour le développement d’un logiciel et une puce pour les systèmes d’aide à la conduite.

D’ailleurs, Qualcomm et Veoneer entendent bien poursuivre leur collaboration stratégique. Elles ont d’ores et déjà prévu de lancer des activités commerciales communes. La première en date concerne les démonstrations sur route des solutions ADAS avancées pour le niveau 2+ SAE.

Qualcomm et Veoneer : SSW Partners reste au premier rang des fournisseurs directs

Pour mener à bien les futures activités de la division Arriver, SSW Partner restera le fournisseur direct de rang 1 de Veoneer. Cette division logicielle a pour mission d’aider les voitures à percevoir leur environnement et prendre les bonnes décisions de conduite. Une compétence clé qui va permettre à l’Qualcomm et SSW Partners de renforcer leurs ambitions sur le marché de l’automobile. Et plus spécifiquement dans les systèmes avancés d’aide à la conduite (ADAS) et la conduite autonome.

Dans les faits, SSW sera chargé de diriger le processus de recherche.

Une annonce qui intervient quelques semaines après que Stellantis  ait choisi les plates-formes de cockpit automobile Snapdragon pour alimenter le système d’infodivertissement avancé de ses futurs véhicules.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.