rapport ericsson

Rapport d’Ericsson : l’IoT aura supplanté les téléphones mobiles d’ici 2018

Dans son dernier rapport sur la mobilité, Ericsson annonce des prévisions rassurantes dans notre domaine de prédilection : d’ici 2018, l’Internet des Objets aura supplanté les téléphones mobiles.

Tous les ans, l’équipementier Ericsson réalise un rapport et des prévisions concernant les marchés dans lesquels il est actif. La connexion mobile est le cœur de métier de l’entreprise, mais elle se met sérieusement à l’IoT.

Premier constat, sur les 28 milliards d’objets qui seront connectés d’ici 2021, près de 16 milliards seront des dispositifs IoT. Ainsi, on remarque que la firme fait la différence entre objets connectés et véritables dispositifs IoT. Cela correspond à une croissance de 23 % par an entre 2015 et 2021.

Black Friday : -75% sur le stockage à vie 500Go et 2To chez pCloud 🤑

Dans cette perspective l’Europe de l’Ouest a un grand rôle à jouer. Selon ce rapport sur la mobilité, le nombre d’appareils IoT devrait croître de 400 % dans cette région à la même échéance.  La plus forte progression sera enregistrée par l’IoT cellulaire. Les deux activités motrices ? La voiture connectée et l’utilisation des compteurs intelligents comme Linky.

La croissance annuelle de cette catégorie atteindrait 27 % par an de 2015 à 2021 contre 22 % pour l’IoT non cellulaire. Les deux références étant loin devant les smartphones, tablettes et autres téléphones fixes.  Cela représenterait 1,5 milliard d’objets connectés grâce à une carte SIM en 2021.

La 5G comme moteur du changement

rapport mobilite ericsson
Rapport sur la mobilité Ericsson-section Internet of things

Pour atteindre cet objectif, le rapport signale que l’implantation de la 5G d’ici à 2020 décuplera le potentiel de l’IoT. Seulement, il faut harmoniser le spectre de connexion, standardiser les protocoles pour anticiper l’installation des antennes et des services.

Si les prévisions sont impressionnantes, Ericsson a tout de même revu ses attentes à la baisse. L’année dernière, l’entreprise prévoyait 50 milliards d’objets connectés contre 28 milliards dans ce dernier rapport. Enfin, si la croissance de l’IoT est inévitable, 90 % du trafic des données mobiles sera réalisés par les smartphones en 2021. Mais les dirigeants d’Ericsson ont une parfaite confiance dans les possibilités de l’IoT.

Rima Qureshi, Senior Vice-Présidente en charge de la Stratégie chez Ericsson, explique :

« L’IoT est désormais en pleine phase d’accélération, le coût des appareils étant en baisse et de nouvelles applications ne cessant de voir le jour. A partir de 2020, le déploiement commercial des réseaux 5G apportera de nouvelles capacités cruciales pour l’Internet des objets, comme le découpage de réseau, ainsi que la capacité de connecter beaucoup plus d’appareils qu’aujourd’hui. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *