Wearables

Tractica annonce 560 millions de wearables livrés en 2021

Le cabinet d’étude américain Tractica, vient de publier une étude dans laquelle elle se penche sur l’évolution des livraisons de wearables au fil du temps. Selon ses estimations, ça ne seraient pas moins de 559,6 millions de dispositifs connectés qui seront mis en vente en 2021.

L’escalade des wearables selon Tractica

Quand on en vient aux prédictions sur le futur de l’Internet des Objets, tout le monde y va de ses propres estimations. Sans doute avez-vous déjà croisé le chiffre de Gartner, qui affirme que d’ici l’année 2020, la Terre croulera sous 20 milliards d’objets connectés. Aujourd’hui, une étude réalisée par Tractica précise un peu ce chiffre, en se penchant sur le nombre de wearables dont nous disposerons en 2021.

Tractica wearables

D’après les chiffres du cabinet d’étude américain, les livraisons annuelles de wearables passeront de 85 millions, en 2015, à 559,6 millions en 2021. Cela représente une évolution annuelle de 36,9% en moyenne. Conséquence directe, les revenus dégagés par cette explosion de l’habitronique passeront d’un peu plus de 10.000$ (2015) à près de 95.000$ (2021) par an.

Black Friday : -75% sur le stockage à vie 500Go et 2To chez pCloud 🤑

Pour la petite histoire, Tractica avait déjà proposé une étude de ce genre début 2015. C’est la croissance exponentielle des wearables dans l’année 2015 qui l’a forcée à réviser ses chiffres et proposer une évolution encore plus importante. Le directeur de recherche Aditya Kaul explique :

« 2015 a été de loin la plus grosse année pour les wearables, avec des trackers d’activité qui ont surpassé toutes les attentes industrielles et des smartwatches de plus en plus établies. Même si les dispositifs de fitness sont le fer de lance du marché des wearables aujourd’hui, il existe un certain nombre de micro-segments qui émergent, allant des montres pour enfants aux chaussures intelligentes ou de nouveaux dispositifs de santé comme des patchs, qui conduiront ce marché de l’avant. »

Les dessous d’une croissance surprise

Des chiffres aussi optimistes peuvent paraître surprenants, sachant qu’on s’attendait à voir les bracelets connectés disparaître au profit des montres, plus complètes et polyvalentes. Certains allaient même jusqu’à prédire la fin des wearables pour cette année, pendant que d’autres affirmaient que 2016 montrerait un record des ventes de ces dispositifs. Tractica justifie cette progression par trois facteurs clés :

Une croissance des trackers d’activité plus importante que prévue, à mettre au regard d’un niveau de « cannibalisation » par le marché des smartwatches plus faible que ce à quoi on s’attendait.

– Une prolifération des offres de montres connectées. A savoir que ce terme n’englobe pas que les smartwatches de haute technologie, comme les Apple Watch, Huawei Watch ou Gear S2, mais aussi l’incorporation de fonctionnalités connectées et intelligentes à des montres traditionnelles.

– Le développement fulgurant des secteurs « wearables » jusque là plus marginaux, comme les capteurs, les vêtements intelligents, les lunettes connectées… La diversité de ces appareils de niche ne cesse également de s’accroitre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *