Accueil > Ecosystème IoT > Evénement > CES > ZTE et Wearsafe : des wearables ultra-discrets à utiliser en cas d’agression
wearables sécurité personnelle zte wearsafe agression ces 2018

ZTE et Wearsafe : des wearables ultra-discrets à utiliser en cas d’agression

ZTE et Wearsafe s’associent pour créer des accessoires connectés dédiés à la sécurité personnelle. Les wearables issus de ce partenariat entre les deux entreprises, annoncé dans le cadre du CES 2018, permettront de contacter les secours d’une simple pression de bouton.

Parmi les tâches pour lesquelles les objets connectés peuvent exceller, on compte la sécurité personnelle. En guise d’exemple, on peut évidemment citer les montres et bracelets connectés pour enfants. Ces appareils permettant de localiser la position GPS de l’enfant depuis un smartphone à tout moment sont un vrai soulagement pour les parents.

L’autre catégorie phare de wearables dédiés à la sécurité personnelle est celle des objets connectés permettant de contacter les secours en cas d’agression. On compte déjà de nombreux produits de ce type sur le marché : la bague Nimb, le bracelet Safelet, ou le pendentif Ivy ne sont que quelques exemples.

D’une simple pression, ces appareils discrets permettent d’envoyer un message d’alerte contenant la position GPS à ses proches ou à la police. Malgré leur utilité, toutefois, aucun de ces appareils n’a rencontré de réel succès commercial au point de devenir populaire.

ZTE et Wearsafe veulent démocratiser les wearables de sécurité personnelle

zte wearsafe agression wearables ces 2018

Dans le cadre du CES 2018, ZTE et Wearsafe annoncent leur volonté de changer la donne en lançant une ligne de wearables dédiés à la sécurité personnelle nettement plus aboutis. Là encore, ces accessoires connectés extrêmement discrets permettront à l’utilisateur d’appeler les secours ou leurs proches en pressant un bouton.

Les personnes contactées recevront la position GPS de l’utilisateur, et pourront écouter ce qui se passe autour de lui en temps réel. Elles recevront également un enregistrement audio des 60 secondes qui précèdent la pression du bouton. Le concept semble donc en tous points similaire à celui des autres wearables connectés de cette catégorie disponibles à l’heure actuelle.

ZTE et Wearsafe comptent toutefois tirer leur épingle du jeu en utilisant leur expérience et leur savoir-faire dans le domaine des appareils électroniques. ZTE se chargera de la fabrication matérielle, et Wearsafe s’occupera de la plateforme logicielle.

ZTE s’occupera de la fabrication matérielle, Wearsafe de la plateforme logicielle

Pour rappel, ZTE est une corporation chinoise spécialisée dans les télécommunications et la fabrication de smartphones et autres objets connectés. La marque n’est pas très connue en France, mais la qualité de ses smartphones lui a permis de se démarquer sur un marché du mobile ô combien saturé.

De son côté, Wearsafe développe une plateforme IoT entièrement dédiée à la sécurité personnelle. Cette plateforme agnostique est déjà utilisée par de nombreux accessoires connectés, et la firme en pleine croissance ne cesse de l’améliorer au fil du temps.

En plus de leur propre expertise, les deux entreprises s’appuieront sur l’aide de Qualcomm et de son processeur Snapdragon Wear 1100. On peut donc s’attendre à ce que les produits de ce partenariat combinent une qualité matérielle et logicielle avec des performances et une autonomie exemplaires.

ZTE et Wearsafe risquent de se heurter à plusieurs obstacles

agression wearables frein achat

Reste à savoir si ces arguments suffiront à convaincre le grand public d’adopter massivement ces wearables de sécurité personnelle. L’un des principaux freins à l’achat pour ce type d’accessoires est la crainte que l’agresseur remarque leur présence et devienne encore plus violent.

Par ailleurs, si l’appareil est en mesure d’envoyer un enregistrement audio des 60 secondes précédant la pression du bouton d’alerte, cela signifie que l’utilisateur est écouté en permanence. Ce point risque de dissuader de nombreux consommateurs.

Comme souvent, le succès commercial des wearables de sécurité personnelle fabriqués par ZTE et Wearsafe dépendra principalement de la stratégie de communication déployée autour de ces produits. Quoi qu’il en soit, ce partenariat vient seulement d’être annoncé et on ignore pour l’instant à quelle date les accessoires seront lancés sur le marché.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend