in ,

Derrières les montres connectées, des technologies portatives innovantes

Des technologies portatives innovantes au service du futur

Le marché des objets connectés va devenir de plus en plus important, même au regard des échecs récents,  au fur et à mesure que les gens s’approprieront ces technologies.

Cela ressemble à une scène digne d’Harry Potter : une écharpe intelligente qui est capable de ressentir si vous êtes triste et qui vous donne alors un chaleureux câlin de réconfort. Non ça n’est pas de la magie, c’est simplement possible grâce à des capteurs biométriques qui peuvent mesurer vos battements cardiaques, votre niveau de stress, et analyse aussi des données comme le temps qu’il fait et vos activités passées afin de déterminer votre état physique et émotionnel.

En 2020 les objets connectés représenteront un volume qui dépassera les 500 millions

Alors que les objets connectés restent un marché encore restreint, selon Nick Jones, VP, éminent analyste chez Gartner Symposium/ITxpo, ils vont passer par différentes phases qui permettront l’accès à des nouveaux services toujours plus nombreux ainsi qu’à des nouvelles habitudes. En 2020 les objets connectés dépasseront les 500 millions en terme de volume. Gartner’s Strategic Planning Assumption (SPA) indique qu’en 2020 environ 35% de la population aura au moins un objet connecté électrique sur soi. Cependant la population qui porte les objets connectés varie selon l’âge et la limitation de la batterie qui peut causer l’abandon des smartwatches à court terme.

pcloud

Beaucoup de startups, quelques standards

Les nouveaux entrants dans le marché des objets connectés peuvent offrir une variété d’innovations mais sont souvent fondés sur des modèles de financement participatifs et font souvent faillite. L’industrie quant à elle a un cruel manque de standardisation alors que les multiples vendeurs, expériences utilisateur et les différentes APIs se battent entre eux. Au-delà la popularité des objets connectés variera en fonction de l’âge, alors que la jeune garde les adoptera dans un délai très court et éventuellement inspirera de nouvelles applications comme celles en rapport avec la santé, à mesure qu’ils grandiront.

Plus de micros-intéractions

À court terme la plupart des objets connectés se focaliseront sur les notifications d’information comme pour les smartwatchs. Les alertes commenceront par incorporer des notifications telles que des alertes visuelles et audio ou des bijoux intelligents qui changent de couleur lorsqu’un nouvel email est arrivé. La prochaine étape pour les objets connectés permettra des micros-intéractions de moins de 5 secondes qui prennent en compte le contrôle par geste tel qu’une pression, un tapotement, un simple touché ou un mouvement qui secoue pour confirmer des actions. Toujours dans le futur : construire votre propre objet connecté avec lequel le consommateur et les startups peuvent créer une variété d’objets connectés pour une utilisation personnelle ou une revente.  Les objets connectés ont la possibilité de :

  • Suivre et géolocaliser individuellement, exemple : des patients d’un hôpital, des joueurs de hockey, des enfants,
  • Utiliser les objets connectés en tant que télécommande de contrôle,
  • Authentifier un paiement et permettre l’identification ou débloquer des portes,
  • Envoyer des messages sur les réseaux sociaux depuis les habits ou les objets connectés,
  • Capter la santé et les émotions avec les battements de cœur, la pression du sang, la température, etc

Montre connecté avec API et micro interactions avec produit

Morale et risque

Les objets connectés nécessitent une éthique dans l’utilisation des données personnelles et dans de nombreuses cultures et/ou tranches d’âges différentes, les personnes auront des attitudes différentes au regard de la protection de leurs informations. En outre les entreprises doivent évaluer les risques à travers leur relation client, l’expérience utilisateur et au sein même de leur entreprise. Dans les 12 prochains mois les DSI ne devront pas seulement se méfier des dangers sur les informations omniprésentes enregistrées par leurs équipes et les clients mais aussi surveiller les objets connectés avec les nouveaux dispositifs et habitudes et ainsi établir une analyse poussée pour en extraire convenablement les données et les traiter.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *