in

Les erreurs de cybersécurité qui mettent votre entreprise en danger

En cette ère du Big Data, difficile d’échapper au partage de données en ligne, notamment pour les entreprises. Toutefois, une telle pratique implique d’investir davantage en cybersécurité afin de protéger à la fois l’entreprise et les employés.

En effet, on n’est pas sans savoir que tant de problèmes sont survenus dernièrement à cause des fuites de données et des hackings de toutes sortes. Cela pourrait entraver l’image et le développement de l’entreprise. Pour éviter que cela n’arrive, voici les erreurs à ne pas commettre :

Négliger le acheter un certificat SSL

Toute entreprise qui se sert d’Internet comme outil doit obtenir un certificat SSL. Ce dernier permet de sécuriser tout ce qui est en ligne : formulaires Web, ID des utilisateurs, transactions en ligne, etc. Bref, le certificat SSL permet de contrecarrer toute tentative d’espionnage ou de vol de données au-cours des interactions entre l’entreprise et ses clients. Dans le cas d’une plateforme multimédia, HTTPS bloque les annonces indésirables et évite toute falsification du site.

Avec un certificat SSL, l’entreprise est en mesure de garantir la sécurité des données de ses clients. Ce qui va ensuite booster la vente en ligne et accroître sa visibilité. Son classement dans les moteurs de recherche va ainsi s’améliorer grâce au acheter un certificat SSL.

L’absence de certificat SSL peut entraîner le vol d’informations sensibles et la perte de confiance des clients. Un site web sans certificat SSL est également moins bien référencé par les moteurs de recherche. Ainsi, il est crucial d’acheter un certificat SSL et de l’installer sur le site Web pour protéger le site Web de votre entreprise et renforcer la confiance des clients..

Négliger la sécurisation des différents comptes

Un compte mal sécurisé est facilement piraté. La piraterie est un moyen efficace pour les adeptes du dark web d’extraire les informations personnelles des clients. De la sorte, la sécurisation est un autre point à ne pas négliger.

La première chose à faire pour protéger un compte est de créer un mot de passe élevé. Une entreprise qui utilise un mot de passe faible est plus vulnérable aux attaques en ligne. Cela pourrait entraîner un dysfonctionnement du système et des fuites de données.

Un autre moyen d’accroître la sécurité du compte repose sur l’adoption de l’authentification multifacteur. L’authentification multifacteur augmente la sécurité du compte en introduisant ce qu’on appelle code d’authentification. Plus souvent, le site envoie un code de confirmation par SMS sur le smartphone de l’utilisateur. En l’absence du code, toute tentative d’accéder au compte est vain-effort.

Il y a également ce qu’on appelle les e-mails de hameçonnage. Dans un tel courriel, les cyberattaquants tentent d’introduire dans votre système en y insérant un lien. Pour éviter une faille en cybersécurité, il est recommandé de ne pas cliquer sur les liens douteux.

Ignorer les mises à jour régulières

Le système de votre entreprise, si puissant qu’il soit, devient de plus en plus vulnérable si vous ne le mettez pas à jour régulièrement. De ce fait, une mise à jour régulière s’avère obligatoire afin de garder le système opérationnel. Cela implique aussi la mise à niveau de certains composants logiciels et l’installation des correctifs de sécurité.

Par exemple, un site de WordPress qui dispose de plusieurs plugins doit les garder à jour. Leur obsolescence augmente la vulnérabilité du site et le rend facilement exploitable par les cyberattaquants. Ce qui signifie que la mise à niveau des plugins est obligatoire afin d’assurer la sécurité du site.

Par ailleurs, les interfaces de programmation ou API sont des éléments indispensables à l’architecture des applications en général. Ces API servent de moyen de communication entre les services et d’intégration de ces services à des applications tierces. Omettre la mise à niveau des API rend l’entreprise sensible à toute attaque en ligne. Par contre, si les API sont à jour, l’entreprise n’aura pas du mal à intégrer les mesures de sécurité à l’instar du cryptage cryptographique.

Sous-estimer la sauvegarde des données et le cryptage

La sauvegarde est cruciale, autant pour les données que pour le système. A un moment donné, le système peut rencontrer des défaillances. Le dysfonctionnement peut être dû à des ransomwares ou à un logiciel obsolète. Une telle gêne pourrait être un facteur de blocage au bon fonctionnement de l’entreprise.

Il en est de même pour les données sauvegardées dans un ordinateur. Une fois que ce dernier tombe en panne, personne ne peut accéder à ces données. Pour éviter un tel désagrément, il est recommandé de conserver les données dans le cloud. Sinon, vous pouvez conserver une copie de ces données dans un support électronique tel qu’une clé USB. Dans les deux cas, vous devez procéder au cryptage.

Le cryptage des données est d’une nécessité cruciale pour tenir l’entreprise hors de toute tentative de piratage. Aussi, lorsque les informations sont soigneusement stockées dans le cloud ou dans un support chiffré, les pirates doivent passer par une série d’acrobaties électroniques pour y accéder.

Parallèlement à cela, l’entreprise est également tenue de restreindre l’accès aux données sensibles. Il arrive parfois que les fuites de données soient d’origine interne. Pour éviter cela, les informations sensibles ne doivent pas rester accessibles à l’ensemble du personnel mais à une poignée uniquement.

Lésiner sur la formation des employés

Bien que l’entreprise ait investi en cybersécurité tel que le buy SSL certificate et le cryptage des données, il faut aussi former les employés en la matière. Les salariés servent de boucliers contre toute attaque contre l’entreprise. Seulement, lorsqu’ils ne reçoivent pas les formations requises pour cela, ils deviennent le maillon faible.

En effet, la sensibilisation de l’équipe est aussi importante que l’investissement dans toute cette panoplie de méthodes pour assurer la cybersécurité de l’entreprise. Pour ce faire, il est du devoir des dirigeants de procéder à la formation des employés sur les différentes techniques de cyberattaques. Ils doivent aussi être en mesure d’empêcher que les cyberattaquants réussissent à s’introduire dans le système de l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *