objets industriels

14,3 millions d’objets industriels connectés en 2015. Oui et alors ?

Les analystes de Firm Insight estiment que 14,3 millions d’objets industriels étaient connectés sans-fil en 2015. Une indication accompagnée de prédiction sur cinq ans. Est-ce nécessaire ? 

Si la plupart des cabinets d’étude se vantent des prévisions, d’autres, comme Firm Insight, se concentrent principalement sur des estimations contemporaines. D’après son long rapport sur le sujet le nombre d’objets industriels connectés sans-fil (M2M) est de 14,3 millions en 2015. Une information qui ne vient pas seule puisque le cabinet revient sur le type de connexions et de protocoles utilisés par les entreprises.

Installez le VPN le plus RAPIDE de la planète !
Pour 3,11€ par mois seulement

Sans surprise, la connexion sans fil la plus répandue reste le WiFi. C’est une norme déjà en place et très bien maîtrisée. Le bluetooth vient logiquement en seconde place. Deux technologies qui ont fait leur preuve, mais qui risque d’être supplanté par les réseaux type LPWAN (Low Power Wide Area Network), comme Sigfox, LoRa et consorts. Une chose que l’on pressent déjà depuis un moment.

Les grand leaders dans l’industrie à l’affût

Plus intéressant, l’étude en question nomme les équipementiers les plus représentés au sein des entreprises. Les deux secteurs principaux sont clairement identifiés : les objets industriels pour l’automatisation et les équipements réseau nécessaires pour les connecter. La première catégorie est dominée par les leaders comme Honeywell, Emerson, General Electric et Yogokawa. Ils utilisent tous le protocole 802.15.4.

Du côté des équipementiers réseau on retrouve Schneider Electric mais aussi Siemens, Cisco, Belden, Moxa, et Eaton. La petite dernière partie, des objets fonctionnant avec les données cellulaires sont dominés par General Electric et Sierra Wireless.

Cette présence forte des grands groupes s’articule autour d’une tendance à l’intégration des pratiques en direction de l’industrie intelligente. Une tendance que l’on retrouve en remarquant une liaison plus étroite avec les groupes proposant des solutions Cloud et des plateformes IoT. Le cabinet note par ailleurs un taux de croissance des capteurs industriels estimé à 27,7 % par an entre 2015 et 2020. Le parc de dispositifs connectés dans l’industrie devrait passer à 62 millions d’appareils dans ce laps de temps.

Des indications à prendre avec des pincettes

Cette information semble moins pertinente au vu du grand nombre de rapports de ce genre. Il faudra reprendre prochainement les données pour l’année 2016 et voir si ce taux de croissance se vérifie. La démarche peut paraître idiote, mais elle aurait également pour utilité de voir les évolutions des marchés sur une période plus courte. Il est temps d’observer frontalement les réussites et les échecs actuels de l’IoT industriel.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *