Accueil > Distribution > Retail > Walmart : un brevet sur un chariot connecté pour surveiller ses clients
chariot connecte walmart

Walmart : un brevet sur un chariot connecté pour surveiller ses clients

Networkworld et plusieurs autres médias ont découvert un brevet controversé publié par Walmart le 23 août dernier. Il s’agit de connecter les chariots de course pour surveiller les conditions biométriques des clients.

Dans l’univers du retail, la transformation numérique consiste avant tout à un installer des caméras améliorées par la computer vision. Ainsi, les gestionnaires de magasins peuvent mettre en place des établissements sans caisse, peuvent gérer le flux des personnes entrantes et sortantes ou encore savoir quand un produit commence à manquer. Ce sont des moyens conçus pour mieux comprendre le comportement des consommateurs.

Walmart veut, semble-t-il, aller beaucoup plus loin. Selon un brevet publié au United States Patent and Trademark Office le 23 août 2018, le groupe américain spécialisé dans le retail veut introduire des capteurs dans les poignées des chariots de course.

Walmart veut prendre soin de ses clients grâce un chariot connecté

brevet walmart
Crédit : Walmart – United States Patent and Trademark Office

Ces capteurs ne sont pas de n’importe quelle nature. Il s’agit notamment d’instruments biométriques qui recueillent le rythme cardiaque, la température, le niveau de bruit, l’oxygène respiré, la force appliquée sur la poignée, le niveau de stress ainsi que la vitesse du chariot et les temps d’arrêt. Dans l’idée, ces informations seraient envoyées à un serveur sur lequel un service analytique compare les données enregistrées à un moment T avec le moment où le client a attrapé la poignée du chariot. En cas de problème des alertes seraient envoyées aux personnes responsables de la sécurité ou les secours.

Sur le papier, il s’agit de porter assistance aux clients de Walmart qui pourraient subir un malaise, une attaque cardiaque ou une agression. Cependant, il est difficile d’obtenir des données sur le nombre de problèmes de ce genre. Sans aucun doute que la chaîne de magasins possède des registres complets sur ce type d’événements. Le blog Walmartshoothings s’attarde lui sur le nombre d’incidents impliquant des armes à feu. En 2014, l’auteur de ce blog compte 92 fusillades, 42 blessés et 16 morts dans les magasins Walmart ou sur leur parking.

Mesurer la transpiration, l’emballement du rythme cardiaque combiné à l’arrêt d’un chariot peut indiquer une réaction à un environnement stressant (musique, lumière trop forte) ou un affrontement entre deux clients.

Dans le cadre du Black Friday, ces informations sont réellement intéressantes. Le site Black Friday Death Count liste les événements violents durant cette période de promotion en se basant sur les articles de presse. Depuis 2006, 10 personnes sont mortes et 111 ont été blessés. En novembre 2016, un homme qui essayait d’aider une femme qui se faisait battre est mort d’une balle dans le cou sur un parking de Walmart.

Un intérêt économique évident, mais controversé

Il y a évidemment un intérêt pour la santé des clients de Walmart. Mais la chaîne de magasins pourrait exploiter ses données à des fins commerciales. Avec ces capteurs biométriques, elle peut également évaluer l’efficacité d’une promotion dans ses magasins ou encore retracer le parcours des clients.

Dans le brevet, Walmart précise qu’il souhaite anonymiser les données et ne pas les conserver. En revanche, le document n’évoque pas si l’entreprise demande la permission explicite aux clients d’exploiter leurs données. Il n’est pas non plus question de moyen de sortir du système, selon Networkworld.

Un tel système pourrait faire fuir les clients de la chaîne. Il faut rester prudent sans toutefois être trop alarmiste : cela reste un brevet et Walmart pourrait ne jamais l’utiliser. Dans le cas contraire, l’avenir du retail fait clairement peur.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend