QIVICON-Deutsche Telekom

[FOCUS] La Smart Home allemande, l’innovation selon Deutsche Telekom

Francis Henry est le Directeur du Développement Business chez Deutsche Telekom AG. Il nous a accordé une interview exclusive.

Francis Henry

Pouvez-vous nous parler de vous et de Deutsche Telekom AG ?

Francis Henry : Deutsche Telekom est le premier opérateur télécom en Europe. Je travaille au sein de la division « product and innovation » qui développe un certain nombre de solutions en interne. Parmi ces solutions, il y a Qivicon, la plateforme « Connected Home » à la base de l’offre Smart Home de Deutsche Telekom sur le marché Allemand. Qivicon est également utilisée par d’autres partenaires, notamment dans le domaine de l’énergie. J’ai rejoint l’équipe business développement pour développer l’emprunte de notre plateforme Smart Home par de nouveaux partenaires de service à l’international. Je suis en charge du développement commercial pour la France, la Belgique, l’Espagne et l’Italie.

Deutsche Telekom

Où en est actuellement Deutsche Telekom sur l’IoT ?

Il y a beaucoup d’initiatives autour de l’IoT au sein de Deutsche Telekom. Je peux vous parler du Smart Home et de notre solution en particulier, Qivicon.

Black Friday : -75% sur le stockage à vie 500Go et 2To chez pCloud 🤑

Qivicon a été créé à l’initiative de quelques partenaires qui se sont fédérés autour d’une approche commune pour la maison connectée. Deutsche Telekom est en charge des développements de la plateforme qui sous-tend les services Smart Home et IoT de nos différents partenaires. La plateforme est ouverte pour de nouveaux partenaires, sur le marché Allemand mais également à l’international.

Pour fonctionner et offrir un service donné, les objets connectés font l’objet d’une intégration dans la plateforme, afin de garantir un bon fonctionnement aux utilisateurs finaux. Deutsche Telekom a lancé son service Smart Home en Allemagne il y a déjà 2 ans. On est présents à l’international depuis près d’un an. A ce jour, près de 200 objets sont intégrés pour fonctionner avec la plateforme.

Que pensez-vous de l’IoT et de son avenir sur le court terme et sur le long terme ?

L’IoT ouvre un nouveau paradigme avec un potentiel de débouchés énormes. On est face à une transformation qui peut être comparée en terme d’impact, à l’arrivée de l’internet et du web. On voit clairement maintenant comment le web a transformé nos vies et est profondément imbriqué dans de vastes champs de l’économie, des affaires, du commerce, de la culture et de notre vie sociale, etc.

Les objets connectés vont avoir un impact similaire sur un large pan de nos activités. La maison connectée est un domaine ou cette transformation se révèle déjà et offre de nouvelles opportunités aux entreprise, quelles soient du monde des télécoms, de l’énergie, de l’assurance, de la santé ou de l’immobilier. De jour en jour de nouveaux objets sont lancés pour supporter de nouveaux usages. Il y a eu une période de gestation de 2 à 3 ans, mais l’année 2016 va être l’année de la matérialisation des promesses, notamment avec une plus large adoption des objets et services de la part des usagers.

Qivicon

Que pensez-vous de la French Tech ?

C’est une belle initiative qui peut apporter plus de force et de visibilité aux start-ups françaises. J’ai craint initialement que l’initiative ne porte les germes d’un « entre-soi » national. Je suis heureux de voir que ces craintes n’étaient pas fondées. La French Tech apporte une réelle projection des nos entreprise innovantes à l’international.

Ayant effectué toute ma carrière au niveau international, je considère que les positions se prennent sur une base nationale mais surtout à l’extérieur des frontières. Le monde est ouvert et il n’y a de fait pas de frontière à l’expansion des technologies. L’Europe et le monde doivent être en la cible. Il est important que les entreprise et technologies Française aient une assise financière pour pouvoir se projeter à l’international.

 French Tech

Comment voyez-vous la France de votre côté, notamment du point de vue des technologies et développements basés sur l’IoT ?

La France a acquis une belle position avec des réussites indéniables dans le domaine des objets connectés. Si votre question est de savoir comment les Allemands perçoivent la position de la France dans le domaine de l’IoT, je ne suis pas sur de pouvoir vous répondre. Chaque personne ou acteur aura son opinion en fonction de son exposition au sujet. Ce bon positionnement de la France est évoqué par les spécialistes ou dans la presse internationale, notamment suite au CES (Consumer Electronic Show) de Janvier dernier. Au-delà de quelques entreprises de renom comme Netatmo, Parrot, Sigfox ou Awox, je ne suis pas sûr que la visibilité des entreprises Française soit si limpide que cela outre-Rhin.

L’Allemagne est donc indépendante dans ses innovations, même au regard de l’exemple US qui reste avant-gardiste dans la technologie pour l’IoT ?

Les écosystèmes américains sont importants et regardés, mais ne se traduisent pas en référentiel unique et dominant. Des initiatives allemandes pourront être prises avec une certaine indépendance pour les besoins propres du marché allemand, qui possède une masse critique et une dynamique propre. Parmi ces innovations je mettrais l’approche de Deutsche Telekom et de ses partenaires autour de la maison connectée.  Mais plutôt que le terme « indépendance » j’utiliserais les termes de « dynamique propre » et d’exigence de qualité.

Pour plus d’informations sur Deutsche Telekom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *