Accueil > Business > Transports > Voiture autonome Uber va investir 150 millions de dollars sur cinq ans
uber voiture autonome investissement

Voiture autonome Uber va investir 150 millions de dollars sur cinq ans

Uber va injecter 150 millions de dollars dans sa division voiture autonome au cours des cinq prochaines années. L’objectif, ouvrir un bureau lié au centre de R&D à Toronto consacré au développement de sa plateforme de conduite autonome.

Décidée à ne pas se faire dépasser dans le domaine de la voiture autonome, la firme basée à San Francisco a annoncé un plan d’investissement sur cinq ans.

Toronto : le nouveau hub technologique dédié à la voiture autonome

Elle va investir au total 150 millions de dollars. Cette somme servira principalement à muscler les capacités d’ingénierie de la société. La première étape consistera à ouvrir un nouveau bureau à Toronto, au Canada.

Au mois de mai de l’année dernière, l’entreprise avait ouvert dans cette même ville un centre R&D consacré à sa technologie de conduite autonome. Ce dernier est dirigé par Raquel Urtasun, professeur de la chaire de recherche consacrée au machine learning et à la computer vision à l’Université de Toronto.

Le nouveau bureau permettra de former un hub technologique et de porter le nombre de salariés à plus de 500 à Toronto. Cela implique le recrutement de 300 employés, selon TechCrunch.

Uber ne peut pas faire marche arrière

Marqué par l’accident mortel de Tempe en avril dernier, Uber avait mis en suspens pendant quelques mois son programme dédié à la voiture autonome. Elle avait annoncé la fin des tests en mode autonome afin d’améliorer la sécurité de son système. Cette étape difficile de l’histoire de la société s’est soldée par une vague de licenciement.

Mais avec le soutien de Toyota, Uber compte bien concurrencer Waymo sur son terrain de prédilection. Pour rappel, le constructeur japonais a investi 500 millions de dollars auprès de la firme américaine. Les deux acteurs comptent se partager leurs technologies afin de faciliter le déploiement de la voiture autonome.

Ce pari sur l’avenir n’est pas sans conséquence sur la santé financière du géant du VTC. Selon Reuters, cette activité contribue de manière significative aux pertes de la société, qui se sont élevées à 891 millions de dollars au deuxième trimestre 2018. Abandonner serait un aveu d’échec cuisant. Uber se doit donc de poursuivre sa route dans le domaine de la voiture autonome.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend