Accueil > Business > Transports > Waymo demande un montant maximal de 2,6 milliards de dollars à Uber
waymo proces

Waymo demande un montant maximal de 2,6 milliards de dollars à Uber

Nouvel épisode du procès entre Uber et Waymo. Un avocat d’Uber a réussi à convaincre le juge William Alsup de rendre public le montant maximum réclamé par son adversaire : 2, 6 milliards de dollars.

Waymo demande au maximum 2,6 milliards de dollars pour la violation de neuf secrets commerciaux par l’ancien ingénieur des deux entreprises Anthony Levandowski.

Waymo évoque de nouvelles preuves

Les avocats de la filiale d’Alphabet ont pris le temps de la décision pour rendre public ou non ce chiffre impressionnant, mais ont finalement expliqué que cette estimation était basée sur les documents à leur disposition. Rappelons que ces documents n’ont pas été rendus publics et qu’il n’y a toujours pas de preuve qu’Uber les a utilisés pour développer le système d’autonomie de ses véhicules.

Le montant des dommages et intérêts a été révélé après la demande de report des avocats de Waymo. C’était le sujet de l’audition du 20 septembre pendant laquelle ils ont évoqué l’existence de nouvelles preuves de violation du fameux brevet. Anthony Levandowski aurait pris 64 000 copies d’écran avant d’effacer les fichiers originaux dans le but d’obtenir la propriété des secrets commerciaux de Waymo.

Le report du procès en jeu

De leur côté, les avocats d’Uber accusent leurs opposants de vouloir retarder afin d’ajouter de nouvelles charges sur le dos du service de transports.

Le procès entre les deux constructeurs de voitures autonomes doit normalement se tenir le 10 octobre 2017. Les avocats de la filiale d’Alphabet ont demandé un report à la date du 5 décembre.

Le Juge est resté prudent en demandant aux parties d’affiner leurs arguments pour qu’il puisse prendre la décision d’un report ou non le 3 octobre prochain.

Dans un même temps, Waymo a annoncé le renforcement de son partenariat avec Intel afin de gonfler les performances de son système hardware.

A lire également

Virgin Hyperloop One : Richard Branson investit dans le projet d’Elon Musk

Lancé en 2013 par Elon Musk, le projet de tube à très grande vitesse change …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *