courbe de croissance négative iot

COVID-19 : baisse des nouveaux appareils IoT de 18 % en 2020

Les applications IoT utilisées dans la gestion de flotte, sur les véhicules et les équipements de transport lourds, pour les immobilisations et la signalisation numérique sont jusqu’à présent les plus touchées par cette crise sanitaire.

L’impact du COVID-19 sur l’IoT selon les études menées par ABI Research

ABI Research, une société de conseil axée sur le marché mondial des technologies, a analysé 32 applications IoT, soit 32 différents types d’appareils connectés intégrés dans le monde qui nous entoure. Chacun fournit des informations sur où se trouvent les choses, quel est leur statut et quelles mesures nous devons prendre. Être prévenu permet d’agir avant que cela ne dégénère. Or, l’utilisation massive de capteurs LPWA (Low Power Wide Area) basés sur des microcontrôleurs (MCU) peut nous aider à créer un monde plus sûr où nous pouvons réagir rapidement aux menaces.

L’IoT est un marché qui se développe naturellement au fur et à mesure qu’il le souhaite pour livrer les résultats prévus. Et le besoin de résultats fiables n’a jamais été aussi fort que maintenant. Ces résultats sont tirés du rapport d’analyse d’ABI Research intitulé Assessing the impact of COVID-19 on the IoT market application.


Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud


COVID-19 : le triple impact de la pandémie sur l’IoT

L’Internet des objets (IoT) fera partie intégrante des plans de relance à long terme de l’économie post-COVID-19 dans le monde. Mais à court terme, certaines facettes de l’IoT sont négativement impactées par cette crise sanitaire. Les arrêts de fabrication combinés aux interruptions de la chaîne d’approvisionnement et de changements dans la disponibilité et la demande de produits connectés entraîneront une baisse de 18 % des nouveaux appareils IoT disponibles sur le marché en 2020.

L’impact du COVID-19 sur l’IoT serait triple. Certaines applications connaîtront une baisse de livraison en 2020, ce qui entraîne une réduction du taux de croissance prévu. D’autres connaîtront un décrochage temporaire en 2020 qui sera compensé par une augmentation de l’activité immédiatement après, afin de ramener les attentes de la base installée. D’autres encore connaîtront des changements fondamentaux de la demande, à la fois positifs et négatifs pour les années à venir, les priorités des consommateurs et des entreprises évoluant au rythme du COVID-19.

Qui sont les plus touchés par cette crise ?

Cette baisse de 18 % pour cette année 2020 équivaut à une perte de 66 millions de connexions WAN (Wide Area Network) potentielles par rapport aux prévisions initiales. Voici les marchés les plus touchés : la gestion des flottes, les véhicules et les équipements lourds. Ce sont des actifs coûteux que les entreprises achètent moins pour maîtriser leurs dépenses. Les immobilisations, la signalisation numérique et les kiosques sont aussi durement impactés, car ils sont entraînés par le secteur du divertissement et de la vente au détail. Ce marché qui est suspendu par la réduction massive de la mobilité et la recrudescence des achats en ligne.

Dans le domaine de la consommation, les marchés des voitures particulières et des voitures connectées souffrent considérablement du fait que les gens soient devenus sédentaires. Pourtant, en passant plus de temps à la maison, l’amélioration de la fonction et du confort de cet environnement devrait stimuler les revenus de la maison intelligente. Le suivi des actifs, la gestion des stocks et la surveillance basée sur les conditions sont tous définis pour un investissement à plus long terme afin de créer de meilleures entreprises qui permettent aux gens de faire plus avec moins et d’exécuter les choses à distance de manière fiable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *