Accueil > Tendances > Marché > Ericsson : selon son rapport, 70 % des opérateurs manquent d’une vision IoT
iot strategie ericsson

Ericsson : selon son rapport, 70 % des opérateurs manquent d’une vision IoT

Ericsson a publié au mois d’avril son rapport concernant les stratégies IoT adoptées par les opérateurs de télécommunication et les fournisseurs de connectivité. L’équipementier pointe un manque de vision claire de la plupart des acteurs interrogés.

Quel est à la place des opérateurs au sein des écosystèmes IoT ? C’est la question que se pose l’équipementier Ericsson qui a conduit une étude auprès de 20 des plus grands opérateurs de télécommunication dans le monde, de 10 des plus importants fournisseurs d’Internet Mobile et de 10 Leaders mondiaux dans l’IoT. Ericsson a écrit un rapport à la suite de cette étude,comme tous les ans.

Une lucidité technologique, mais un manque de vision d’avenir

D’après les réponses des acteurs interrogés, l’équipementier affirme que les opérateurs et les fournisseurs de connectivité ne veulent pas seulement se limiter à cette position, mais apporter de nouveaux services permettant notamment d’investir dans les infrastructures réseau.

Même si les opérateurs considèrent qu’elle aura un fort impact sur le marché, la 5G n’est pas la technologie unique qui viendra remplacer les autres types de connectivité. Les opérateurs doivent mettre en place différents réseaux IoT suivant les besoins de leurs clients industriels. Le Narrow Band IoT et le LTE-M sont d’ailleurs particulièrement appréciés chez les fournisseurs de connectivité. De plus, ils ont majoritairement conscience de la complémentarité des différentes technologies disponibles sur le marché.

Ceci étant dit, Ericsson remarque que les stratégies de 70 % des fournisseurs de services interrogés ne sont pas encore totalement établies laissant la place à différentes possibilités suivant leurs avancées dans le domaine de l’IoT.

Ericsson identifient les leviers de croissance dans l’IoT

croissance ericsson

Certains sont technologiquement prêts, mais doivent embrasser le modèle As a service, qui va au-delà de la mise en place d’un abonnement. Les leaders de l’IoT ont eux réussi ce pari et adoptent une approche flexible. D’autres doivent encore investir dans les infrastructures afin de déployer les réseaux IoT adaptés. Ils doivent également faciliter la création d’applications.

Enfin, trouver les bons partenaires pour les bons verticaux est essentiel selon les analystes d’Ericsson. Pourquoi ? Tout simplement parce que les entreprises leaders sur le marché réussissent en s’alliant avec des spécialistes de domaines comme la logistique, la supply chain, l’automatisation industrielle, ou la Smart City. Pour réussir sa stratégie IoT, il convient de proposer les infrastructures adaptées à des cas d’usage particuliers tout en s’assurant qu’elles pourront s’adapter aux nouveaux usages à venir.

Pour ce faire, les opérateurs et fournisseurs de connectivité doivent adopter la même stratégie que les leaders de l’IoT. 80 % d’entre eux utiliser des technologies standards et des APIs ouvertes pour faciliter le développement d’applications par des développeurs tiers.

L’adoption de nouvelles technologies et de nouvelles stratégies de marché doit être complétée par la constitution d’un écosystème de partenaires. L’innovation vient de la collaboration, les opérateurs, les fournisseurs de connectivité, aussi importants soient-ils doivent accepter “de ne pas faire tout, tout seul” comme l’explique régulièrement Stéphane Allaire, PDG d’Objenious, la filiale IoT de Bouygues Telecom. Le rapport d’Ericsson fournit ces mêmes conseils à la fin du document de 12 pages.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend