L’Internet des objets en 17 points

L’internet des objets et les objets connectés représentent des notions familières aujourd’hui pour la majorité des gens. Nous savons que les montres sont capables de recevoir des appels, que les bracelets traquent nos activités et que tout cela permet de récolter des données afin d’alimenter l’écosystème du Big Data. Mais est-ce que nous sommes réellement au point sur ce que représente l’internet des objets ? Un article de Forbes magazine, rédigé par Bernard Marr à l’aide de plusieurs études, présente 17 faits importants à connaître sur l’Internet des objets :

  • 87 % des gens n’ont jamais entendu parler du terme « internet des objets ».
  • Les distributeurs automatiques de billets (ATM aux États-Unis, Automated Teller Machines) font partie des tout premiers objets IoT puisqu’ils ont été mis en ligne en 1974.
  • En 2008, il y avait déjà plus d’objets connectés au web que de personnes.
  • L’entreprise américaine Gartner annonçait l’an dernier qu’en 2015, nous compterons 4,9 milliards d’objets connectés. Il semblerait que ce soit le triple selon l’Idate ( Institut de l’audiovisuel et des télécommunications en Europe ), qui estimait l’an dernier qu’il y avait 15 milliards d’objets connectés à internet.
  • Certains prédisent que d’ici 2020 cela va passer à 50 milliards.
  • En 2015, plus de 1,4 milliards de Smartphones seront expédiés dans le monde et d’ici 2020 nous allons atteindre les 6,1 milliards d’utilisateurs.
  • Du simple thermostat aux réfrigérateurs intelligents, l’internet des objets (IoT) connectera la plupart des objets que nous possédons dans notre maison. Des compagnies comme Google et Samsung en sont déjà conscientes. Google a d’ailleurs racheté Nest Labs, un fabricant de thermostats intelligent pour 3,2 milliards de dollars et Samsung possède maintenant SmartThings, une compagnie spécialisée dans les maisons connectées et qui lui a coûté 200 millions.
  • D’ici 2020, 250 millions de véhicules seront connectés à internet, nous offrant une multitude de nouvelles possibilités de services et de conduites automatisées.
  • Dans les faits nous avons déjà des voitures qui peuvent se conduire toutes seules. La voiture de Google réalise par exemple environ 16 000 km par semaines.
  • Le marché global en terme de technologies qui se porte sur soi (bracelet, montre…), que l’on appelle plus communément « wearables », a évolué de 223 % en 2015 avec Fitbit qui a livré 4,4 millions d’appareils et Apple a vendu 3,6 millions d’Apple Watch.
  • Et les vêtements connectés sont à leur tour dans le feu des projecteurs. Une étude disponible sur Tractica permet de prédire que 10,2 millions de pièces seront livrées d’ici 2020.
  • Aujourd’hui le marché des RFID (radio frequency identification), qui permet de mémoriser et de récupérer des données à distance à l’aide de marqueurs, pèse 11,1 milliards de dollars et devrait atteindre les 21,9 milliards en 2020.
  • Les connexions M2M (machine to machine) vont passées de 5 milliards à 27 milliards d’ici 2024, la Chine et les États-Unis dominants ce marché au coude à coude avec 21 % pour le premier et 20 % pour le deuxième.
  • General Electric, dans son rapport concernant ce qu’il qualifie « d’industrie de l’internet », pense que l’Internet des objets ajoutera 10 000 à 15 000 milliards de dollars au produit mondial brut dans les 20 prochaines années.
  • Selon les estimations apportées par McKinsey Global Institute, l’Internet des objets devrait avoir un impact économique total de plus de 11 000 milliards de dollars d’ici 2025.
  • Avoir une cuisine connectée devrait contribuer à réaliser des économies à hauteur de 15 % dans l’industrie agroalimentaire et des boissons.
  • Cisco pense que l’IoT devrait générer 4,6 000 milliards de dollars dans les 10 prochaines années dans le secteur public et 14, 4 dans le secteur privé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *