Accueil > Entreprises > Apple > Apple obtient l’autorisation de tester des voitures autonomes en Californie
voitures autonomes iot apple

Apple obtient l’autorisation de tester des voitures autonomes en Californie

Apple vient de recevoir la permission de tester de ses voitures autonomes en Californie. Cela démontre les ambitions automobiles du géant technologique.

Nous le croyions mort, le projet Titan pourrait faire son grand retour. Le California Department of Motor Vehicles a accordé un permis à la société basée à Cupertino, afin qu’elle commence à tester sa technologie de conduite autonome sur les routes publiques de l’État, mettant ainsi fin à des années de spéculation sur ses plans pour un potentiel iCar.

Ce permis prend en charge trois véhicules, qui seront des modèles Lexus RX 450 Hybrid, ainsi que six conducteurs individuels. La loi californienne exige que des conducteurs soient installés au volant des voitures autonomes au cas où quelque chose ne se passe pas comme prévu.

Apple a confirmé son arrivée sur le marché de la conduite autonome, mais ne dévoile toujours pas clairement ses intentions. Cependant, son intérêt pour la technologie des véhicules autonomes est clair depuis longtemps. « Apple investit massivement dans le machine-learning et les systèmes de conduite autonome », avait déclaré la société en décembre 2016 en ajoutant « il existe de nombreuses applications potentielles pour ces technologies. Cela représente l’avenir du transport ».

Confirmation de l’intérêt d’Apple pour les voitures autonomes

Apple avait publié cette déclaration après que Steve Kenner, ancien dirigeant de chez Ford maintenant directeur de l’intégrité des produits d’Apple, avait avisé les autorités fédérales de l’intérêt de l’entreprise pour les voitures autonomes. Comme d’autres sociétés, Apple pense que les voitures autonomes ont le potentiel d’atténuer la congestion, ainsi que d’éviter des millions de collisions et accidents souvent causés par des automobilistes ivres ou distraits.

Avec plus de 618 milliards de dollars de valorisation, Apple pourrait facilement se permettre d’acheter une technologie dans le but d’accélérer son développement dans le domaine des voitures autonomes. Selon de récentes rumeurs, Apple pourrait éventuellement acquérir Tesla, qui a une valeur de marché d’environ 50 milliards de dollars américains. Ni Apple ni Tesla n’ont émis la possibilité d’unir leurs forces sur le marché de la voiture autonome.

Les rumeurs sur les activités d’Apple dans le secteur du véhicule autonome ont pris forme en 2015, lorsque les médias ont rapporté que la société avait commencé à travailler sur son propre véhicule électrique via le projet « Titan ».  Cependant, Apple n’a jamais confirmé l’existence de ce projet, maintenant considéré comme mort. Cette phase de test en préparation semble démontrer que la firme de Cupertino veut diversifier ses activités, tout juste après les rumeurs autour du développement d’un capteur de suivi du diabète.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

A propos de Arthur L

Diplômé de l'Ecole Française de Journalisme à Paris, je suis journaliste pour Objetconnecte.com. Anciennement journaliste pour Le Figaro et Electron Libre Productions, je m'intéresse aujourd'hui au monde de l'IoT et aux nouvelles technologies.

A lire également

supply chain startup

Supply chain : ces startups IoT qui veulent transformer la logistique

L’internet des objets est source de bien des transformations. La gestion de la chaîne logistique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to friend